Plan départemental de prévention de la délinquance : l’action volontaire du Morbihan

2326

En septembre dernier, comme d’autres départements, le Morbihan a décidé de participer activement au Plan départemental de prévention de la délinquance. Ainsi, le 17 septembre, Joël Mathurin, préfet du Morbihan, Christine Penhouët, vice-présidente du Conseil départemental, et Bastien Diacono, procureur adjoint du Tribunal judiciaire de Lorient, ont signé ce nouveau Plan. Par la suite, celui-ci s’appliquera entre 2021 et 2025.

Des actions conjointes à long terme

Le Plan départemental de prévention de la délinquance va être activement suivi dans le Morbihan, durant les cinq prochaines années.

Le Plan départemental de prévention de la délinquance va être activement suivi dans le Morbihan, durant les cinq prochaines années.

Ce nouveau Plan veillera à appliquer la stratégie nationale de prévention de la délinquance. Tel que l’exécutif l’a récemment définie. Ainsi, l’ensemble du territoire morbihannais continuera ses efforts pour limiter ce phénomène préoccupant. Cette volonté étant née dans ce département depuis la fin de l’année 2020. Par ailleurs, ce programme inclura aussi dans ses actions une prévention de la radicalisation. Cela, afin d’obtenir des résultats concrets grâce à divers partenariats.

Une analyse complète de cinq ans d’incidents

Après avoir établi un premier bilan tiré d’une analyse de la délinquance locale durant ces cinq dernière années, le Morbihan a décidé de concentrer ses actions sur trois axes. A savoir, la prévention de la délinquance des plus jeunes, l’accompagnement des victimes et des personnes vulnérables, et l’amélioration de la tranquillité publique. Cela, après avoir écouté les avis des services de l’État concernés, des procureurs et du Conseil départemental. De même, le département a aussi entendu les associations d’élus, les coordonnateurs et les référents d’associations présentes sur le terrain. Notamment, France Victimes 56, Sauvegarde 56, CIDFF et Douar Nevez. Enfin, les futures actions menées tiendront également compte des recommandations des bailleurs sociaux, des hôpitaux, de la CAF et de Pôle Emploi.

Plan départemental de prévention de la délinquance : prévenir les violences en milieu scolaire

A l’avenir, les stratégies élaborées par les élus locaux aideront les conseils locaux ou intercommunaux de sécurité à mieux lutter contre la délinquance. Entre autres, grâce aux contrats de sécurité intégrée et aux schémas locaux de tranquillité publique. En parallèle, le préfet du Morbihan, le procureur adjoint de Lorient et les forces de sécurité intérieure ont signé la Convention départementale contre les violences en milieu scolaire. De même que le Directeur académique des services de l’Education nationale et le Directeur diocésain de l’enseignement catholique. Cela, pour prévenir les violences en milieu scolaire et garantir la sécurisation des écoles et des établissements. Cette convention a pour but d’améliorer leur sécurité, à l’intérieur comme à proximité. Notamment, grâce à une collaboration renforcée entre l’Education nationale, la justice et les forces de sécurité intérieure.



Thierry Dulac

Né à Blois le 22 novembre 1972, Thierry Dulac est un journaliste français. À tout juste 21 ans, il débute une carrière de journaliste à Londres sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2006 à 2009. On le voit ensuite sur iTélé, ancêtre de CNews, entre 2009 et 2011 date à laquelle il intègre le Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique Environnement.