Opération « Mobil’été » à Annecy : pour une ville sans bouchons

Opération « Mobil’été » à Annecy : pour une ville sans bouchons

22232

Moins utiliser la voiture. Clairement, c’est l’objectif voulu par l’opération « Mobil’été » à Annecy. Ainsi, afin d’encourager d’autres façons de se déplacer, l’agglomération a prévu des vélos urbains et des bus gratuits. Grâce à eux, les habitants et les visiteurs rouleront moins souvent avec des véhicules polluants.

Un air plus pur

L'opération « Mobil’été » à Annecy a pour objectif une ville sans bouchons, à l'air plus pur.

L’opération « Mobil’été » à Annecy a pour objectif une ville sans bouchons, à l’air plus pur.

Pendant quatre mois, dans la cité lacustre, l’opération « Mobil’été » à Annecy va donner un air plus pur. Cela, dans toute la communauté d’agglomération.  Du 1er juin au 30 septembre. Ainsi, son objectif est simple : « Apaiser la circulation ». En limitant le plus possible les risques de bouchons. L’été dernier, cela s’était malheureusement produit. Pour l’éviter,  les élus locaux ont mis en place plusieurs dispositifs. Afin d’encourager des moyens alternatifs de se déplacer. Notamment, deux-cents vélos électriques Vélonecy, proposés aux passants. Dans dix stations au bord du lac. Cela, à un prix modique. En effet, ils ne coûtent que 1,50 € durant la première heure.

Des bus supplémentaires prévus dans l’opération « Mobil’été » d’Annecy

Par ailleurs, les week-ends, des bus supplémentaires seront gratuits. Encore mieux, du 1er juillet au 31 août, les trajets seront même offerts tous les jours. Ainsi, il sera facile de s’éloigner plus facilement du centre-ville et de mieux respirer. Enfin, ces bus seront en service jusqu’à 23 heures.

Plus de navettes lacustres

Pendant les vacances, l’opération « Mobil’été » à Annecy va permettre de se déplacer sur le lac grâce à plus de navettes lacustres. D’ailleurs, leur nombre va progressivement augmenter. De plus, à un tarif préférentiel durant toute la belle saison. En parallèle,  pour qu’Annecy conserve sa réputation de grande propreté, la municipalité a interdit de fumer sur deux plages. Précisément, celles des Marquisats et d’Albigny. Y compris avec des cigarettes électroniques. Localement, pour justifier cette mesure préventive, l’agglomération explique qu’un seul mégot jeté au sol peut polluer jusqu’à cinq-cents litres d’eau.

Des comportements plus responsables

Par ailleurs, pour inciter ses habitants à adopter des comportements plus responsables, Annecy a lancé une vaste campagne de communication. Celle-ci a commencé le 17 juin. Son slogan : « Annecy notre propre ville ». Sur place, ce message positif devrait permettre de limiter les abandons sauvages de déchets. Ainsi qu’encourager les riverains à ne pas laisser de déjections canines sur les trottoirs. Cela, pour jouer un rôle individuel dans l’entretien de la municipalité. Afin qu’elle conserve son image enviée de ville où la qualité de vie serait la meilleure de France.