Nouvel incident à Strasbourg : l’hébergeur OVH cumule les ennuis

Nouvel incident à Strasbourg : l’hébergeur OVH cumule les ennuis

18956

Décidément, ce mois de mars 2021 restera un point noir dans l’histoire d’OVHcloud. En effet, après l’incendie d’une partie de son data center, ce 9 mars, quelques jours après, un nouvel incident à Strasbourg a eu lieu. Cette fois, d’importantes fumées suspectes dans une autre partie du site. Ce qui a de nouveau contraint l’hébergeur à interrompre ses services.

Une situation confuse après ce nouvel incident à Strasbourg

Aujourd'hui, après un nouvel incident dans le data center d'OVHcloud, la situation reste confuse.

Aujourd’hui, après un nouvel incident dans le data center d’OVHcloud, la situation reste confuse.

Vendredi dernier, en fin d’après-midi, des employés d’OVHcloud ont soudain détecté de gros dégagements de fumées. Plus précisément , dans le bloc 1 du site, qui en comporte quatre. Ce nouvel incident à Strasbourg a donc interrompu le redémarrage prévu des serveurs. En cause, un local contenant 300 batteries électriques, de 25 kilos chacune. Pourtant, sans aucun lien avec le bloc numéro un. A nouveau, un risque d’incendie a alarmé les équipes en service. Mais Octave Klaba, fondateur d’OVH, a rapidement précisé dans un tweet qu’il ne s’agissait pas d’un second départ de feu. Cependant, il a admis que sur place il y avait eu « beaucoup de fumée ». Au point que des secours médicaux ont dû prendre en charge deux employés de l’hébergeur français.

Une réorganisation en urgence

Ce 19 mars, OVHcloud a informé dans un communiqué que la situation de son centre de données était à nouveau « sous contrôle ». Cela, après l’intervention des pompiers de Strasbourg. D’ailleurs, ils ont pu vérifier le bon fonctionnement des autres blocs, proches du premier qui était sinistré. Néanmoins, l’origine exacte des fumées qui ont commencé dans le bloc 1 du data center, le SBG1, n’a toujours pas été identifiée. Par précaution, OVH a dû couper l’alimentation électrique des secteurs 1 et 4 de son data center. Ce qui a interrompu leur fonctionnement pendant une nuit.

Certains services toujours interrompus

Puis, dès le lendemain, les tentatives de remises en route du centre ont repris. Durant le samedi 20, Octave Klaba a confirmé que le bloc SBG1 resterait momentanément hors service. Par ailleurs, un déplacement de certains serveurs aura lieu dans le bloc SBG4. De plus, d’autres iront à Gravelines ou à Roubaix. En attendant, le bloc SBG2 demeurera complètement à l’arrêt, suite à l’incendie qu’il a subi. En conclusion, ce nouvel incident à Strasbourg reste préoccupant. Pour l’hébergeur, comme pour ses clients. Dont certains restent toujours sans possibilités d’accès à ses services Cloud.

 

 



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.