Les mutuelles Santé ont profité de l'arrêt d'activité du confinement

Mutuelles Santé : bientôt le paiement d’une taxe inédite ?

14840

Mutuelles Santé : une compensation décidée par le Gouvernement

 

Pendant le confinement, à cause de l’arrêt brutal de nombreuses activités, des conséquences inattendues ont eu lieu pour les mutuelles Santé. Ainsi, dans les villes vidées, le nombre des accidents a considérablement chuté. Ce qui a permis aux mutuelles Santé de faire d’énormes économies. En compensation, le Gouvernement leur réclame désormais de payer une taxe exceptionnelle.

 

De nombreuses habitudes bouleversées

Les mutuelles Santé ont fait de grosses économies pendant l'arrêt brutal du confinement

Les mutuelles Santé ont fait de grosses économies pendant l’arrêt brutal du confinement

A l’évidence, en France, les changements de comportements induits par le confinement ont eu un très fort retentissement. Ainsi, beaucoup de malades, par crainte du virus, ont reporté leurs consultations médicales. Alors qu’elles étaient pourtant nécessaires. De plus, les hôpitaux ont repoussé de nombreuses opérations chirurgicales. Cela, pour donner la priorité aux soins liés à la pandémie. Par ailleurs, les malades ont préféré se rabattre sur les téléconsultations. Celles-ci étant jugées sans risque de contamination. Et prises en charge à 100 % par l’Assurance Maladie. Ainsi, tous ces bouleversements ont beaucoup profité aux assureurs du secteur de la Santé. En réduisant énormément les dépenses des mutuelles Santé.

Une décision compensatoire

Pour équilibrer cette embellie inattendue pour les mutuelles Santé, le Gouvernement veut maintenant appliquer au secteur une taxe exceptionnelle. Après calcul, d’un montant de 1,5 milliard d’euros. Théoriquement, ce prélèvement devrait se reporter sur le chiffre d’affaires de cette filière. Plus précisément, en deux temps. A savoir, 1 millard d’euros sur 2020, puis 500.000 euros sur le chiffre de 2021. Sous réserve d’un ajustement de dernière minute. Normalement, cette mesure d’exception se votera cet automne. Afin de préciser le budget final dont disposera la Sécurité sociale.

Une somme contestée par les professionnels de Santé

Olivier Véran, le ministre de la Santé, et Olivier Dussopt, ministre délégué aux Comptes publics, viennent de confirmer cette décision gouvernementale. Ils ont expliqué que la somme réclamée serait inférieure à la baisse des dépenses de Santé. Celle-ci étant évaluée cette année à 2,2 milliards d’euros. En réaction, les assureurs du secteur ont expliqué que les mutuelles Santé auront sans doute à rembourser des frais médicaux plus importants. Cela, à cause de la crise sanitaire en cours. Notamment, les coûts considérables des très nombreux tests. Par ailleurs, ces professionnels ont prévenu qu’ils allaient reporter cette taxe exceptionnelle sur les montants des cotisations des mutuelles.