Masque de protection chirurgicale

Le manque de masques : la fin d’une attente éprouvante

12798

Le manque de masques : des livraisons ont commencé

 

Le manque de masques qui handicape actuellement la France vient juste de connaître une embellie. Dimanche dernier, 16 millions de masques, un moment bloqués en Chine, sont enfin arrivés en France. Cela, grâce au rétablissement d’un pont aérien entre la Chine et la France. Un pont suspendu pendant plusieurs jours, en raison d’un respect sanitaire très strict.

Des retards dus à des précautions drastiques

La Chine continue de se protéger contre toute intrusion du coronavirus, risquant de provenir de l’étranger. Raison du retard  des livraisons prévues en France de masques chirurgicaux et de matériel médical. Ainsi, des vols qui reliaient l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle avec celui de Shangai ont du modifier leurs itinéraires, obligés de faire escale à Séoul. Shangai devenant alors un lieu uniquement réservé aux entrées de frets. De plus, le personnel étranger employé dans les avions devait impérativement rester à bord.

Un volume déjà conséquent

Ainsi, un avion qui venait de Chine a pu transporter une cargaison de 600 mètres cubes de matériel médical. Un volume dispatché ensuite en différents lots, destinés à diverses régions françaises. Entre autres, les Hauts-de-France et la région PACA. Par la suite, cette arrivée importante profitera à divers hôpitaux, des EHPAD, des mairies, ou encore à des sociétés qui veulent protéger leurs personnels. Par exemple, pour des employés de caisses. Cette cargaison comprenait aussi bien de simples masques chirurgicaux que des masques plus protecteurs, dits FFP2. Ces derniers sont plus destinés aux infirmières, aux soignants et aux policiers municipaux. Par la suite, chaque semaine, deux vols affrétés par la CEVA seront maintenus jusqu’à la mi-mai.

Une livraison attendue d’un milliard de masques

Le manque de masques en France a en partie été aggravé par des mesures de sécurité sanitaire chinoises très strictes.

Le manque de masques en France a en partie été aggravé par des mesures de sécurité sanitaire chinoises très strictes.

Au total, Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, a précisé que la France attendait prochainement la livraison d’un total d’un milliard de masques. Une livraison répartie sur 14 semaines. Cela devrait suffire à couvrir les besoins de la période de confinement, ainsi que celle du déconfinement. En effet, en France, le port d’un masque dans la rue pourrait bientôt devenir obligatoire.

Une forte quantité de masques sécurisée

En France, les arrivées de masques devraient rapidement se stabiliser. Ainsi, le manque de masque cessera bientôt de se faire sentir et la demande enfin satisfaite. Des retards d’ailleurs parfois causés par un non-respect des normes de qualité de fabrication. Une carence due à certains fournisseurs chinois. Récemment, ce problème a touché une commande de 5 millions de masques. De plus, dorénavant, des mesures ont été prises pour que les fabricants soient payés intégralement à la commande. Cela, afin d’éviter des tentatives de détournement de cargaison, faites ensuite à même le tarmac. Une mésaventure subie auparavant par la région PACA. Un fait qu’avait révélé Renaud Muselier.