A Paris, la police veut limiter les attroupements en bords de Seine et près des canaux.

Limiter les attroupements : les bords de Seine surveillés par la police

13348

Limiter les attroupements : les quais des canaux pris d’assaut

 

Dès le premier jour du déconfinement, les bords de Seine et des canaux parisiens ont vu éclore de nombreux regroupements sauvages. Or, limiter les attroupements reste une priorité sanitaire. Surtout si les pratiques de distanciation physique disparaissent. Notamment, en raison d’une consommation généralisée d’alcool. Comme cela a été le cas ce 11 mai.

 

Une nouvelle interdiction

Afin de limiter les attroupements, les forces de police ont dû intervenir. Ce, pour rétablir un semblant d’ordre. De plus, dans la Capitale, en raison de ces rassemblements excessifs, les autorités ont rapidement fait une annonce. Elle concernait la consommation d’alcool désormais interdite sur les berges de la Seine et du Canal Saint-Martin. De fait, mettant en avant « […] la prudence et le civisme de chacun », Christophe Castaner a annoncé, via un tweet, qu’il avait demandé au préfet de police Didier Lallement d’interdire cette consommation dans certains endroits de Paris. Cela, à partir du 12 mai.

Un rappel à l’ordre

Cette décision de limiter les attroupements trop importants, certes autoritaire, a pour but de rétablir le sens des responsabilités de chaque citoyen. Face aux mesures sanitaires en cours. Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur a déploré d’avoir à prendre une telle mesure dès le premier jour du déconfinement. A cette occasion, les autorités ont rappelé que « la réussite du déconfinement repose d’abord sur un principe de responsabilité individuelle de chaque citoyen. » Des consignes martelées depuis plusieurs semaines. Conséquence, le maintien de l’interdiction de regroupement à plus de dix personnes tant que le coronavirus circulera.

La menace d’une amende

En cas de non-respect de cette nouvelle mesure, les contrevenants s’exposeront à une amende de 135 euros. Cette décision est complémentaire de l’arrêté préfectoral publié hier, concernant l’interdiction de consommer de l’alcool sur les bords de Seine. Cette restriction s’appliquera également aux quais du canal de l’Ourcq et du canal Saint-Martin. Ainsi, les autorités souhaitent limiter les attroupements sauvages. En faisant respecter les distances de sécurité, efficaces contre la transmission du Covid-19. De plus, l’exécutif veut faire passer le message que le déconfinement n’est pas synonyme de relâchement total.