L'aide aux vacances sociales de la Caf permet aux familles modestes de partir en vacances.

L’aide aux vacances sociales : un dispositif pour des vacances pas cher

14641

L’aide aux vacances sociales : soutenir les familles aux faibles revenus

 

Aujourd’hui, partir en vacances n’est pas possible pour de nombreuses familles, aux revenus trop modestes. Dans ce cas, la Caf peut parfois accorder une aide aux vacances sociales. Très complète, celle-ci comprend un accompagnement personnalisé. Il permet d’élaborer un projet de vacances accessible, assorti d’une aide financière.

 

Des vacances familiales à faible budget

Le principe de l’aide aux vacances sociales est de fournir aux familles qui en ont besoin un accompagnement complet. Tant au niveau financier que de l’organisation. Ce dispositif a la particularité de pouvoir aussi s’appliquer à de petits groupes. Pour profiter de ce soutien, les familles intéressées doivent d’abord vérifier si elles remplissent des critères précis d’attribution. Ensuite, un travailleur social de la Caf les accompagnera pour préciser leur projet de vacances. Ce qui permettra de définir le lieu du séjour et le budget nécessaire. Au terme de cet échange, l’employé de la Caf réservera le séjour choisi auprès de l’organisme VACAF. Celui-ci est spécialisé dans ce type de vacances à faible budget. Dans certains cas, la famille bénéficiaire devra verser une participation financière au centre de vacances. En parallèle, la Caf règlera à ce centre sa propre participation.

Des conditions préalables à vérifier

enfant sur la plage grâce à une aide aux vacances sociales

L’aide aux vacances sociales permet à certaines familles modestes de partir en vacances.

Les critères d’accès à l’aide aux vacances sociales peuvent varier entre les différentes Caf. Par conséquent, il est préférable de demander à la Caf dont on dépend les éléments qu’elle retient avant d’accorder cette aide. Dans la plupart des cas, les critères obligatoires sont : être déjà bénéficiaire d’une prestation sociale ou familiale, avoir un quotient familial inférieur ou égal à 400 euros, et le nombre d’enfants mineurs à charge. Cela, au mois de janvier de l’année de la demande. Par ailleurs, il ne faut pas avoir bénéficié de ce même dispositif depuis au moins 5 ans. Enfin, pour définir son projet de vacances, il faut se faire conseiller par un travailleur social de la Caf. Ainsi, après une étude de dossier, le demandeur pourra séjourner pendant huit jours dans un centre de vacances ayant reçu le label VACAF. Cet organisme spécialisé gère des centres de vacances sur l’ensemble du territoire.

Un dispositif d’accompagnement complet

On voit que l’aide aux vacances sociales a l’avantage d’être un dispositif global. De fait, il prend en charge à la fois la préparation d’un projet de vacances et l’aide financière qui réduira son coût. Ensuite, le montant alloué est variable. Cela, en fonction du quotient familial du bénéficiaire et des critères de la Caf dont il dépend. En moyenne, l’aide financière attribuée peut varier entre 300 et 650 euros.