DERNIERES INFORMATIONS
Search
formation-transition-energitique

Quel est l’objectif de la formation aux métiers de l’environnement Bachelor Act ?

28667

La transition énergétique et les solutions environnementales étant au cœur des débats depuis quelques années, pour les principaux acteurs du secteur, le temps est compté et il est question d’agir plutôt que de parler afin de résoudre les plus grandes problématiques du siècle tournant autour de l’écologie, la société et la démocratie.

C’est justement pour répondre à ce genre de besoin que la formation Bachelor Act a vu le jour, cela permettra notamment de prendre les choses en main. Il s’agit ainsi d’une manière de s’engager vis-à-vis de la planète et de l’humanité. On vous en dit plus sur ce sujet d’actualité dans ce qui suit !

La formation Bachelor Act pour la nouvelle génération

La transition énergétiqueLa transition énergétique. Pour la génération d’aujourd’hui, les problèmes liés à l’écologie font partie du quotidien. Une écoanxiété qui n’est pas née d’elle-même et qui touche la plupart des jeunes entre 16 et 25 ans.

Pour atténuer l’impact de cette situation, l’ESSEC et CY Cergy Paris Université ont décidé de travailler ensemble pour mettre au point une formation Bac+3 très intéressante, un dispositif qui vise à former ces jeunes personnes amenées à conduire les transitions écologiques, sociétales et citoyennes dans le pays et dans le monde.

Les efforts menés par ces partis depuis quelque temps déjà ont bel et bien abouti à des résultats, puisque la première promotion a déjà entamé la formation il y a quelques mois de cela, accueillant une trentaine de jeunes bacheliers, soucieux de contribuer activement à un modèle éthique, responsable et durable.

Bachelor Act recrute sa future deuxième promo !

Le but de la formation étant de permettre aux bacheliers, déjà investis dans des causes écologiques, de maximiser leur impact sur la société, le climat et le vivant, il s’agit d’une formation pionnière très prisée dans ce secteur.

Aujourd’hui, Bachelor Act entreprend même de commencer le recrutement de la deuxième promotion, ce qui permettra de former un nombre plus important d’effectifs qui pourront facilement être embauchés au niveau des entreprises de développement durable.

La formation coûtant 9 000 euros par an, avec possibilité d’exonération bien sûr dans certaines situations, les bacheliers ne seront admis que s’ils possèdent déjà quelques notions en termes de :

  • Enjeux de crise énergétique ;
  • changement climatique ;
  • crise de la biodiversité.

Il est donc question d’une formation pluridisciplinaire, avec des sciences sociales et des mathématiques, permettant de former les étudiants aux métiers de l’environnement.



Avatar photo

Née le 16 Janvier 1982, Laurence Laporte fait ses études à l'Institut d'études politiques puis au Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris, elle exerce son métier dans divers journaux à gros tirage, puis en, en 2019 elle devient éditorialiste au "Bulletin des Communes" et se consacre entièrement à l'écriture.