DERNIERES INFORMATIONS
Search
Participer à la transition énergétique

Comment les cinq communes de l’est tarbais participent à la transition énergétique ?

28067

Participer à la transition énergétique. La protection de l’environnement est une question d’importance mondiale. Face à cela, chacun doit non seulement agir à son niveau. Mais en plus de cela, chaque communauté doit réfléchir aux éventuelles actions qu’elle devrait mener pour diminuer son empreinte énergétique. Pour ce faire, l’une des meilleures manières pour y arriver consiste à revoir nos habitudes. Cela permet généralement de découvrir des actions dont la mise en arrêt ou la diminution, permettrait de contribuer à avoir un environnement plus sain. Découvrez, dans cet article, l’action qu’ont mise en place cinq communes de l’est tarbais pour réduire leur consommation énergétique.

Afin de mener à bien leur transition énergétique, cinq communes de l’est tarbais décident d’éteindre l’éclairage public durant des horaires bien définis.

Participer à la transition énergétique. Cinq communes de l’est tarbais éteignent l’éclairage public

En France, chaque commune participe, à sa manière, dans la lutte contre le réchauffement climatique et la pollution. En effet, chacune d’elles applique une politique bien évidente, c’est notamment le cas de Roubaix avec zéro déchet et protection de l’environnement ou encore les Antilles avec la création d’une brigade de l’environnement. Dans le cas de l’Est Tarbais, l’action s’est portée sur la mise en arrêt de l’éclairage public. Cette consigne concerne notamment les communes de :

  • Bours ;
  • Séméac ;
  • Aureilhan ;
  • Orleix ;
  • Chis.

Le principe consiste à éteindre l’éclairage public de 23 heures jusqu’à six heures du matin. Cette décision visant à avoir une consommation énergétique plus sobre a été prise de manière concertée. Cependant, chaque commune à la liberté de fixer ses horaires selon le plan d’action mis en place pour la transition énergétique.

Quel est l’intérêt de l’extinction de l’éclairage public à l’est tarbais ? 

Les responsables des cinq communes avancent que 200 000 euros sont consacrés à l’énergie, mais qu’aucune partie n’est dédiée à un investissement futur. Ainsi, prendre la décision d’éteindre l’éclairage public durant des horaires précis fera partie du schéma communal. À travers cette action, les représentants désirent diminuer la pollution lumineuse, permettant ainsi de préserver la biodiversité. De plus, grâce à la création d’une trame noire, les chauves-souris de Séméac pourront s’épanouir.



Née le 16 Janvier 1982, Laurence Laporte fait ses études à l'Institut d'études politiques puis au Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris, elle exerce son métier dans divers journaux à gros tirage, puis en, en 2019 elle devient éditorialiste au "Bulletin des Communes" et se consacre entièrement à l'écriture.