Rentrée scolaire : Entretien avec le Président Rodolphe Alexandre 

Enfants dans une classe

Ecole en Guyane

Entrée scolaire : Rodolphe Alexandre, né le 26 septembre 1953 à Cayenne, est un homme politique français. Il est président du conseil régional de la Guyane de 2010 à 2015, puis de l’assemblée de Guyane depuis le 18 décembre 2015.

Quelle est votre vision pour cette compétence ?

A ce titre, il faut rappeler que notre territoire est le plus jeune de France. Ce potentiel doit être appréhendé comme un capital humain de l’avenir de notre région. En misant sur l’éducation, avec ma majorité, nous faisons le pari de croire en la jeunesse guyanaise. A sa capacité à prendre en main son destin. D’autant que 2200 jeunes guyanais ont quitté le système scolaire sans diplôme en 2016.

Rentrée scolaire : Que propose la CTG pour l’accès à ce droit pour tous ?

A cela s’ajoute également, le transport aérien des élèves de l’Intérieur afin qu’ils puissent regagner leurs communes d’origine pendant les vacances. Ils permettent à des collégiens, des lycéens et des étudiants motivés, notamment ceux des communes de l’Intérieur, d’éviter les longs trajets journaliers qui impacteront forcément le temps consacré à l’étude. A partir de cette rentrée scolaire, une réforme a été lancée afin de revoir le dispositif. La CTG a pour volonté de renforcer l’accompagnement des familles en y associant ses travailleurs sociaux issus de la direction de l’action sociale de proximité.

Nous sommes particulièrement engagés sur la question, et à divers niveaux d’intervention. Elle finance la Plateforme de Suivi et d’Appui aux Décrocheurs . En complément de ces mesures, il faut relever notre politique en faveur de l’insertion professionnelle et sociale des jeunes ainsi que nos dispositions en faveur de l’apprentissage qui viennent compléter de manière transversale, notre stratégie contre cette problématique.

Avec la croissance démographique, comment appréhendez-vous chaque nouvelle rentrée scolaire ?

C’est un défi qu’il nous faut sans cesse relever et sans faillir. Un montant de 120 000€ sera alloué à l’achat de manuels scolaires pour les lycéens. 1,25M€ seront mobilisés pour doter les établissements de nouveaux équipements informatiques et améliorer les réseaux associés. De plus, ce sont 20 nouvelles salles qui ont été installées.

Cela a donc nécessité l’acquisition de 60 bungalows répartis sur l’ensemble du territoire pour faire face à l’accroissement du nombre d’élèves. Un important investissement est ainsi effectué, chaque année, par la Collectivité Territoriale de Guyane pour répondre aux besoins de la rentrée scolaire.