A Lille, le glânage sur les marchés permet de nourrir les foyers démunis.

Glânage sur les marchés : Lille perpétue une initiative anti-gaspillage

18905

Glânage sur les marchés : la volonté de ne rien perdre

 

Parfois méconnu, le glânage sur les marchés constitue une solution de récupération très utile. En effet, cette pratique permet d’utiliser des produits qu’autrement on aurait jetés. Sans les manger. Ainsi, à Lille, l’association La Tente Des Glâneurs a réhabilité, depuis plus de dix ans, cette initiative citoyenne. Dont certaines personnes en difficulté ont besoin, pour éviter de mendier ou de faire les poubelles.

 

Une ancienne pratique et un droit

A Lille, grâce au glânage sur les marchés, une association caritative peut nourrir de nombreuses personnes défavorisées.

A Lille, grâce au glânage sur les marchés, une association caritative peut nourrir de nombreuses personnes défavorisées.

A l’origine, la pratique du glânage est ancestrale. Historiquement, elle consistait à ramasser les fruits et les légumes, voire les céréales, tombés au sol après une récolte. Cela, dans les champs ou les vergers. En ville, aujourd’hui, certaines associations ont eu l’idée de réutiliser cette tolérance pour faire du glânage sur les marchés, et nourrir les foyers en difficulté. Notamment à Lille, au marché de Wazemmes, où La Tente Des Glâneurs redistribue depuis des années des produits alimentaires à l’apparence peu attirante. Un geste utile, mais qui reste minime face au gaspillage alimentaire total du pays.

En effet, on estime qu’en 2020, dix millions de tonnes de nourriture ont été jetés. Dont le coût global s’élevait environ à 16 milliards d’euros. Au niveau environnemental, ce gâchis représente une empreinte carbone annuelle de près de 15,5 millions de tonnes de dioxyde de carbone. Soit 3 % des émissions de gaz à effet de serre de la France.

Garder des relations de bon voisinage

Pour les commerçants du marché officiel, qui acceptent de donner des produits invendables mais toujours consommables, leurs gestes les exonèrent de la taxe sur les déchets. Tout en fournissant à La Tente Des Glâneurs de quoi donner aux personnes en difficulté. Simplement, pour garder des relations de bon voisinage entre les marchands et l’association, les dons ne commencent qu’après la fermeture du marché. Une fois les étals rangés. Ainsi, aucune concurrence ne peut avoir lieu. Ce qui permet à l’association caritative de continuer à mener son action de glânage sur les marchés sans problème. D’ailleurs, celle-ci est de plus en plus appréciée, en cette période difficile.