Epicerie solidaire : une association d’étudiants se mobilise à Rennes

0
8041
Un projet d'épicerie solidaire a été lancé à Rennes, dans l'université Rennes 2.

Epicerie solidaire : nourrir gratuitement les étudiants en difficulté

Depuis peu, des bénévoles de l’université Rennes 2 ont décidé de créer une épicerie solidaire gratuite. Son but est de permettre aux étudiants en situation précaire de manger normalement. Ainsi, chaque lundi, les membres de cette association ont commencé à distribuer de la nourriture sur le campus de Villejean. Cette aide alimentaire provient principalement des invendus d’un supermarché local.

Une prise de conscience

En mars 2018, ce projet d’épicerie solidaire est né de l’initiative d’une enseignante rennaise, Béatrice Quenault, aidée par trois étudiantes de l’université de Rennes 2. Pour faire aboutir leur idée, elles ont bénéficié de l’expérience et des conseils de Cœurs Résistants. Cette association collecte des invendus de supermarchés, puis les redistribue aux sans-abris. Aujourd’hui, cette initiative d’épicerie gratuite, destinée plus particulièrement aux étudiants, est indépendante de Cœurs Résistants. A l’évidence, elle répond à un réel besoin. Celui-ci a été révélé par une étude dans laquelle 17 % des étudiants de l’université de Rennes 2 ont déclaré qu’ils avaient des difficultés pour manger au quotidien. Voire, qu’ils avaient parfois faim, se contentant souvent d’un seul repas par jour. Sur place, cette situation de manque a été observée par différentes associations caritatives, sollicitées par des étudiants précaires. Désormais, une aide alimentaire, directe et adaptée, est apportée au sein de Rennes 2.

Un accord avec un supermarché

Pour se fournir, les bénévoles de cette association ont conclu un accord avec un supermarché de La Mézière, au nord de Rennes. Dorénavant, les invendus qu’ils obtiennent constituent leur stock de base. Cela permet à cette association d’organiser des distributions gratuites sur le campus de Villejean. Plus précisément, au bâtiment EREVE. Ainsi, cette action a lieu tous les lundis, à 18 heures. En plus de l’aide qu’elles apportent, ces distributions espèrent servir, modestement, à déclencher une certain prise de conscience. A ce sujet, Nolwenn, l’une des fondatrices de ce projet caritatif, déclare « La pluralité des acteurs et des initiatives permettra d’améliorer les choses et de venir en aide à ceux qui en ont le plus besoin. »

Promouvoir une alimentation équilibrée

Une nouvelle épicerie solidaire, destinée aux étudiants précaires, vient de se lancer à Rennes.
Une nouvelle épicerie solidaire, destinée aux étudiants précaires, vient de se lancer à Rennes.

En plus d’apporter son aide, cette association veut aussi promouvoir une alimentation saine et équilibrée. En effet, ses membres souhaitent que grâce à leur action les étudiants puissent « […] avoir un produit de chaque catégorie d’alimentation, pour permettre de faire des repas variés et équilibrés chez soi. » Pour cela, ils vont proposer chaque semaine des recettes, liées aux produits qu’ils offrent. Par ailleurs, comme beaucoup d’étudiants manquent de temps, l’association est en train d’établir un partenariat avec la ville de Rennes. Celui-ci devrait servir à récupérer la nourriture restant dans les cantines. Ensuite, les étudiants pourront la récupérer. Ainsi, ils n’auront plus qu’à faire réchauffer leur repas, sans avoir à les cuisiner.

Résoudre un paradoxe local

La mise en place de cette épicerie solidaire tente de résoudre concrètement un paradoxe urbain qui touche particulièrement l’université Rennes 2. En effet, dans cet établissement, 47 % des étudiants sont boursiers. Par conséquent, certains rencontrent parfois de vraies difficultés pour se nourrir. Or, en parallèle, il existe un phénomène de gaspillage alimentaire dans la ville de Rennes. De fait, on y trouve encore énormément d’invendus. Un gâchis, lorsqu’on sait qu’environ 20 % de la population rennaise a des difficultés pour manger. Ainsi, ce nouveau projet d’épicerie solidaire démontre qu’il est possible de trouver des solutions au manque de nourriture. Pour preuve, lundi dernier, plus de 200 étudiants ont bénéficié des dons alimentaires de cette épicerie gratuite, créée pour eux.