Fronton : fleurissement durable et environnement

27491

Fleurissement durable et environnement à Fronton. La commune est soucieuse de la protection de l’environnement, a décidé de mettre en œuvre sur son territoire un principe de développement durable en matière de fleurissement de la ville.

Fronton contribuer à l’écoresponsabilité et à la durabilité des végétaux

Fleurissement durable et environnement à Fronton

Fleurissement durable et environnement à Fronton

L’enjeu, pour la municipalité et ses services techniques est de contribuer à l’écoresponsabilité et à la durabilité des végétaux. Les choix se font donc en fonction de ces critères avec des préférences pour les plantes vivaces et les bulbes plutôt que des plantes annuelles et bisannuelles. Les arbustes à fleurs sont choisis pour s’adapter aux conditions climatiques et aux faibles besoins d’eau afin de réduire les coûts et les effets sur l’environnement. L’objectif est de créer des espaces verts qui ne dégradent pas la nature ni la santé, au plus juste coût.

Pour donner à Fronton un paysage urbain accueillant, la municipalité et son service des espaces verts assurent la conception, la réalisation et la maintenance des espaces verts (pelouses, plantations, massifs, jardinières…), des parcs et jardins publics, des aires de jeu, du parc et du bois du château Capdeville et du cimetière.

Fleurissement durable et environnement à FrontonAdaptation à la demande sociale, aux usages de tous

Nos priorités en matière d’écocitoyenneté sont fondées sur l’adaptation à la demande sociale, aux usages de tous, la prise en compte de l’environnement particulièrement de la biodiversité et le souci d’économie permettant de ne pas restreindre les surfaces. La commune cherche à créer des espaces verts qui ne dégradent pas la nature, compensent la perte de biodiversité, ne nuisent pas à la santé des jardiniers et trouvent en plus un juste coût.

s’adapter au mieux aux conditions climatiques et aux faibles besoins en eau

Les différents arbustes à fleurs sont choisis pour s’adapter au mieux aux conditions climatiques et aux faibles besoins en eau pour réduire les coûts et les effets sur l’environnement. La densité urbaine induit un habitat en immeuble ou des jardins plus petits (c’est moins cher pour les ménages et la collectivité). L’enjeu actuel est le développement durable en matière de fleurissement de la ville.
Ainsi choisir des plantes vivaces et des bulbes est préféré aux plantes annuelles et bisannuelles.



Avatar photo

Née le 16 Janvier 1982, Laurence Laporte fait ses études à l'Institut d'études politiques puis au Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris, elle exerce son métier dans divers journaux à gros tirage, puis en, en 2019 elle devient éditorialiste au "Bulletin des Communes" et se consacre entièrement à l'écriture.