Search
Un frein à la construction impacte actuellement le secteur du bâtiment neuf français.

Frein à la construction : certains maires montrés du doigt

24818

Selon de nombreux promoteurs français, la construction de logements neufs sur le territoire reste largement insuffisante. En cause, la réticence de certains maires à accorder des permis de construire. Pour améliorer cette situation, une Commission dirigée par le maire de Dijon, François Rebsamen, va bientôt faire des recommandations pour supprimer ce frein à la construction.

Une embellie décevante

Un frein à la construction impacte actuellement le secteur du bâtiment neuf français.

Un frein à la construction impacte actuellement le secteur du bâtiment neuf français.

Dernièrement, le marché des logements neufs collectifs a retrouvé un semblant de tonus. Ainsi, au cours du premier semestre 2021, 70.400 appartements ont été vendus. Ce qui indique dans ce secteur une hausse de plus de 21,5 % en un an. Cependant, malgré cette progression appréciable, comparativement au premier semestre 2019, il manque encore 12 % pour retrouver le niveau d’activité observé avant la crise sanitaire. Ce sont les statistiques sans appel qu’a publié la Fédération des Promoteurs Immobiliers, ce 16 septembre.

Trop de permis de construire bloqués : un frein à la construction

En premier lieu, pour les promoteurs français, l’explication de ce décrochage est le nombre trop important de permis de construire bloqués à cause du premier confinement. Par ailleurs, en mars 2020, les élections municipales ont aussi été responsables de la suspension de nombreux projets immobiliers. A nouveau, en raison des réticences de certains maires, trop avares en permis de construire. Ainsi, en prenant du recul, l’offre commerciale des logements neufs collectifs, enregistrée entre 2018 et 2021, a chuté de près de 28 %. Soit, en trois ans, environ 32.000 logements qui n’ont pas vu le jour. Enfin, à ce phénomène décroissant, il faut ajouter un courant assumé chez certains édiles de refuser de voir gonfler le nombre d’ habitants dans leur ville. Par exemple, Pierre Hurmic, le maire écologiste de Bordeaux, qui n’a pas hésité à le dire, lors de la récente Université d’été du MEDEF.

Une Commission réunie en urgence

Au final, tous les segments de l’habitat neuf sont touchés par ce frein à la construction. En priorité, le parc des HLM français. Ce qui a conduit, l’année dernière, à ne construire que 87.000 logements sociaux. Cela, au lieu des 110.000 prévus. Un résultat décevant, qui n’avait pas été aussi bas depuis 2005. D’où la demande urgente du Premier ministre Jean Castex, faite à François Rebsamen, de réunir une Commission réunissant des élus et des professionnels du bâtiment. Dans le but de trouver une solution rapide à cette carence immobilière massive.