Meuse foret Hêtre

En quoi consiste le « Projet Giono » entrepris dans la Meuse ?

27953

Projet Giono. Situé dans le Grand Est, le département de la Meuse qui doit son nom au fleuve parcourant cette même région est surtout connu pour ses énormes forêts assez denses, composées d’une variété d’arbres très connue qui est le hêtre.

Cela dit, selon les prédictions des connaisseurs et des experts, le hêtre ne survivra plus dans cet environnement et finira par disparaître complètement d’ici à une centaine d’années à cause du réchauffement climatique et de la surexploitation qui ne cesse de grimper d’année en année. Pour y remédier, un projet unique en France a été entrepris, figurant au nom de Projet Giono.

Projet Giono, les forêts meusiennes menacées par la sécheresse

Projet Giono

Les foret de la Meuse

Comme partout dans le monde, la sécheresse bat son plein à cause du réchauffement climatique, ce qui a entraîné un fort déficit hydrique. Ceci est notamment le cas en France, ou plus exactement au niveau du département de la Meuse où se situe une immense forêt de hêtres.

Malheureusement, tous ces arbres risquent de disparaître d’ici à un siècle si l’on ne fait rien pour mettre un terme à cette situation catastrophique, ou du moins pour l’empêcher de s’accélérer, ce qui risquera d’ailleurs d’engendrer des conséquences graves pour l’environnement, la faune et la flore de la région abritant des milliers d’espèces.

C’est dans ce cadre que le fameux projet unique en France Giono a pris place au nord meusien afin de préserver le reste des arbres et en faire pousser d’autres.

Un projet unique en France

Les forêts meusiennesMis en place il y a plus d’une dizaine d’années, le Projet Giono entrepris dans le nord meusien et plus particulièrement au niveau de la forêt boisée du département de la Meuse et organisé par l’ONF consiste à assurer une migration assistée d’espèces d’arbres menacées par le réchauffement climatique et la sécheresse qui devient plus intense chaque année qui passe.

Ce projet a pour principal objectif la restauration de la forêt de la Meuse et plus particulièrement des hêtres, les arbres les plus répandus dans la région, ainsi que la sensibilisation du grand public à l’importance de toutes les variétés de forêts et d’arbres pour l’écosystème.

C’est un projet unique en France entrepris dans le cadre d’une expérience de migration assistée d’essences d’arbres qui se fait comme suit :

  • Sélection des graines dans le sud de la France ;
  • germination des graines dans une pépinière en Loire-Atlantique ;
  • plantation des arbres en forêt de Verdun dans la Meuse.


Avatar photo

Née le 16 Janvier 1982, Laurence Laporte fait ses études à l'Institut d'études politiques puis au Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris, elle exerce son métier dans divers journaux à gros tirage, puis en, en 2019 elle devient éditorialiste au "Bulletin des Communes" et se consacre entièrement à l'écriture.