La fin du diesel : Strasbourg se dirige vers une interdiction en 2028

La fin du diesel : Strasbourg se dirige vers une interdiction en 2028

21018

Afin de supprimer dans ses 33 communes les véhicules les plus polluants, l’Eurométropole de Strasbourg projette déjà la fin du diesel sur tout son territoire. Ainsi, à l’avenir, une interdiction progressive de circuler devrait bientôt s’appliquer à ces véhicules. Ce durcissement s’appuiera sur la mise en place d’une Zone à Faibles Emissions de carbone.

Un choix radical

Strasbourg projette la fin du diesel sur son territoire dès 2028.

Strasbourg projette la fin du diesel sur son territoire dès 2028.

Pia Imbs, la Présidente de l’Eurométropole, vient d’annoncer la prochaine application de cette mesure, qui vise la fin du diesel dans 33 communes. Cette mesure s’appuiera sur les vignettes Crit’Air des véhicules de la région. Dans un premier temps, dès le 1er janvier 2022, les véhicules sans vignette ou titulaires d’une vignette Crit’Air 5 ne devront plus rouler dans la Zone à Faibles Emissions du territoire. Cependant, ils bénéficieront d’un délai sans sanctions, jusqu’en janvier 2023. Cela, pour permettre une période transitoire, afin de favoriser la pédagogie. Par la suite, en janvier 2025, l’interdiction dans cette Zone concernera les vignettes Crit’Air 4. Enfin, progressivement, les vignettes Crit’Air 3 et 2 ne devront plus y circuler. Respectivement, dès les mois de janvier 2027 et 2028. Ainsi, après trois ans de limitation progressive, les véhicules diesel de l’Eurométropole devraient cesser de circuler sur tout le territoire strasbourgeois.

Une opposition naissante

Par la suite, des mesures annuelles de la qualité de l’air seront effectuées dans toute la zone strasbourgeoise, entre 2023 et 2024. Cela, afin de contrôler l’efficacité des limitations mises en place. Suite à ces vérifications, la maire de Strasbourg et la première vice-présidente de l’Eurométropole, Jeanne Barseghian, ont prévenu que les dates d’interdiction de circuler pourraient s’appliquer de façon anticipée. Après cette annonce, plusieurs élus de l’opposition, en désaccord, ont annoncé qu’ils allaient proposer aux habitants de leurs communes un référendum portant sur les vignettes Crit’air 2. Ce référendum serait prévu fin juin.

La fin du diesel pour faire baisser les seuils de pollution

En principe, cette future mesure en faveur de la fin du diesel doit améliorer la qualité de l’air. Cela, sur l’ensemble du territoire strasbourgeois. Ainsi, ces restrictions devraient concerner les 33 communes de l’Eurométropole. Ce qui permettrait d’y faire baisser les seuils de pollution. Ceux-ci étant régulièrement enregistrés. En effet, ils dépassent trop souvent les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé. Principalement, à cause du trafic routier local. Responsable d’émissions trop importantes d’oxyde d’azote et de particules fines. Parfois à l’origine de maladies respiratoires, voire de décès.

Un futur vote et des mesures incitatives

Cependant, le Conseil de l’Eurométropole devra d’abord valider cette mise en oeuvre. Ainsi que son calendrier. Cela, à l’occasion d’un vote définitif, prévu en juillet prochain. En attendant, des mesures incitatives sont déjà mises en place localement. Notamment, des aides pour acheter des vélos électriques. Et un déploiement renforcé du réseau des pistes cyclables et des lignes de tram. Ainsi que la gratuité des transports en commun pour les Strasbourgeois ayant moins de 18 ans.