DERNIERES INFORMATIONS
Search
En France, le développement de la filière hydrogène est un programme qui tient déjà ses promesses, par rapport à ses objectifs.

Développement de la filière hydrogène : un programme qui tient ses promesses

24926

Après un premier bilan européen, la France se place désormais en tête des pays les plus avancés en matière de développement de la filière hydrogène. D’ailleurs, cette position de leader a déjà été soulignée lors du Conseil national de l’hydrogène, à Albi, en Occitanie, en février dernier.

Une dynamique industrielle croissante

En France, le développement de la filière hydrogène est un programme qui tient déjà ses promesses, par rapport à ses objectifs.

En France, le développement de la filière hydrogène est un programme qui tient déjà ses promesses, par rapport aux objectifs fixés.

A cette occasion, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, s’étaient félicités de cette dynamique industrielle en pleine croissance. Aujourd’hui, ces efforts se poursuivent, afin de renforcer la stratégie qui vise à décarboner divers secteurs d’activité du pays.

Dans ce but, d’ici 2030, une enveloppe de 7 milliards d’euros de soutien public sera allouée. Parmi lesquels, 2 milliards d’euros d’ici 2022. Cela, dans le cadre du programme France Relance et des Investissements d’Avenir. Ce qui continuera de placer la France parmi les pays les plus avancés dans cette stratégie écologique. Ainsi, au niveau international, elle figurera en bonne place, aux côtés de l’Allemagne, de la Corée, de la Chine et du Japon.

Des investissements efficaces pour développer de la filière hydrogène

A ce jour, au total, le programme France Relance représente déjà un investissement de plus de 212 millions d’euros. Cela, afin de développer en France une mobilité décarbonée à base d’hydrogène. Avec notamment 37 millions d’euros pour le soutien public. Ce budget ayant permis de soutenir 27 projets de recherche et développement en faveur de ces technologies. Par la suite, la filière aéronautique bénéficiera de 60 millions d’euros. Grâce à l’action du Comité d’Orientation de la Recherche pour l’Aéronautique Civile. En parallèle, cette année, le soutien au réseau ferroviaire s’est élevé à 300 millions d’euros. Ce qui a permis à quatre régions – l’Occitanie, l’Auvergne-Rhône-Alpes, le Grand-Est et la Bourgogne-Franche-Comté -, de se doter de quatorze trains à hydrogène.

Enfin, sur le territoire, le dispositif France Hydrogène a lancé quatre projets d’usines de fabrication d’électrolyseurs. Par ailleurs, de futures installations d’électrolyse permettront bientôt de produire 3,2 GW. Ce qui constitue presque la moitié de l’objectif national de 6,5 GW pour 2030. Récemment, Barbara Pompili a salué cet effort concret de développement de la filière hydrogène.