Deux nouvelles hydroliennes vont renforcer l"énergie verte dans le golfe du Morbihan.

Deux nouvelles hydroliennes dans le Morbihan pour renforcer l’énergie verte

3657

Dernièrement, l’autorité environnementale qui donne son avis sur les projets concernant l’environnement a validé un projet d’installation de deux nouvelles hydroliennes dans le Morbihan, au large de la commune d’Arzon. Cependant, l’organisme demande d’abord une étude sur tout risque éventuel de destruction des herbiers marins.

Deux nouvelles hydroliennes seront bientôt immergées dans le golfe du Morbihan, en renforçant ainsi l'énergie verte du département.

Deux nouvelles hydroliennes seront bientôt immergées dans le golfe du Morbihan, renforçant ainsi l’énergie verte du département.

Un projet qui respectera l’environnement

A l’origine, ce projet franco-britannique date de 2019. Il a prévu d’immerger des hydroliennes à proximité de la commune d’Arzon, dans le Morbihan. Ainsi, placés à vingt-deux mètres de profondeur, ces appareils pourront générer de l’électricité naturellement. Cela, grâce aux courants marins présents dans cette zone. A terme, ce dispositif pourrait concerner huit sites distincts. Théoriquement,  après une étude d’impact rigoureuse, ce projet devrait devenir effectif dès 2023.

Evaluer le risque écologique de l’installation de deux nouvelles hydroliennes dans le Morbihan

Au préalable, pour prévenir tout risque écologique, l’autorité environnementale a demandé une analyse portant sur une nuisance possible sur les herbiers locaux. En effet, ces deux nouvelles hydroliennes pèsent plus de trois-cents tonnes et mesurent quatorze mètres de haut. Et leurs pales font huit mètres de diamètre. A ce jour, trois sociétés mènent conjointement ce projet d’immersion : la société Morbihan Hydro Energies, la société Sabella, conceptrice d’hydroliennes, et la société d’économie mixte 56 Energies. Cette dernière étant spécialiste du développement des énergies renouvelables dans le Morbihan.

Une période de test pour les deux nouvelles hydroliennes immergées

Par précaution, dans un premier temps, ces deux nouvelles hydroliennes immergées à quatre-cents mètres du rivage resteront en période de test. Cela, pendant une durée de trois ans. Au total, leur budget devrait s’élever à un montant estimé à 8,2 millions d’euros. Celui-ci sera fourni à 60 % par le Fonds Européen de Développement Régional. Par ailleurs, en complément, des aides publiques territoriales sont déjà prévues.

Des précautions nécessaires

Auparavant, avant le lancement de ce chantier, une enquête publique devrait avoir lieu cet automne. Pour le moment, les pêcheurs professionnels que l’on a interrogés n’ont pas rejeté ce projet. Cependant, en majorité, ils restent dans l’expectative par rapport à ce futur dispositif. De leur côté, certaines associations de plaisanciers redoutent qu’ensuite cette zone d’activité accueille d’autres hydroliennes. Ce qui risquerait ensuite de modifier considérablement le littoral d’Arzon. Or, cette probabilité demeure envisageable. En effet, la présence de forts courants marins dans cette portion du golfe du Morbihan pourrait encourager d’autres installations et amplifier ce projet.

 



Né à Blois le 22 novembre 1972, Thierry Dulac est un journaliste français. À tout juste 21 ans, il débute une carrière de journaliste à Londres sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2006 à 2009. On le voit ensuite sur iTélé, ancêtre de CNews, entre 2009 et 2011 date à laquelle il intègre le Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique Environnement.