L’essor français du CBD marque aujourd'hui une hausse de sa consommation.

L’essor français du CBD : une nette tendance à la hausse

3608

Ces derniers mois, bien que son image reste encore associée aux stupéfiants, l’essor français du CBD est visible. Entre autres, grâce à ses vertus thérapeutiques, qui permettent de le présenter comme une alternative au paracétamol, pour se débarrasser des maux de tête.

L’essor français du CBD indique aujourd'hui une hausse de sa consommation

L’essor français du CBD indique aujourd’hui une hausse de sa consommation

Des effets thérapeutiques avérés

Aujourd’hui, les partisans du CBD s’efforcent de clairement séparer ses effets de ceux du THC, le Tétrahydrocannabinol. Cette molécule qui produit les effets psychotropes bien connus du cannabis. Ainsi, désormais, certains n’hésitent plus à présenter l’usage du CBD comme un remplaçant à l’ibuprofène. En s’appuyant sur l’argument d’une médecine qui serait douce et naturelle. Ce qui est sûr, c’est que les boutiques où l’on vend maintenant des produits à base de CBD ouvrent quasiment chaque jour.

A leur avantage, elles profitent d’un flou juridique concernant ces produits. En effet, si cette vente n’est pas autorisée, elle n’est pas non plus interdite. Et du point de vue de l’Union européenne, utiliser commercialement de la fleur de chanvre est permis. A condition que les produits concernés contiennent mois de 0,2 % de THC. Alors que pour l’instant, la législation française exige toujours un taux de 0 % de THC dans tout produit vendu. Par conséquent, la France se montre pour le moment plus sévère.

L’essor français du CBD : un marché prometteur

Actuellement, malgré son image encore sulfureuse, toujours associée à la drogue, de plus en plus d’entrepreneurs français montrent un intérêt pour le CBD. Notamment ceux qui ont observé la progression exponentielle de cette nouvelle activité dans d’autres pays. En priorité, aux Etats-Unis. En effet, les produits qui incluent maintenant du CBD dans leur composition, y compris des boissons gazeuses ou des infusions, ne cessent d’éclore. D’où une progression potentielle véritablement porteuse, malgré les complications juridiques, toujours possibles. Ainsi, en France, en misant sur une image centrée sur le bien-être et des boutiques avenantes, certaines enseignes comptent bien changer la réputation encore controversée du CBD. Notamment à Marseille, où les magasins franchisés 1.001 Herbes vendent désormais des glaces, des chocolats et des huiles contenant du CBD. Le tout enrobé de conseils bienveillants dispensés par ses vendeurs.

Un assouplissement légal possible

Bientôt, pour banaliser l’emploi des produits thérapeutiques contenant du CBD, le cadre légal français pourrait évoluer. Ce qui permettrait alors de vendre ces produits dans le circuit de la grande distribution. D’ailleurs, cette pratique est déjà permise au Royaume-Uni, où elle représente un marché de centaines de millions d’euros. De plus, il ne faut pas oublier que l’Hexagone est aujourd’hui le premier pays producteur de chanvre d’Europe. Une contradiction qui pourrait bientôt entraîner un assouplissement juridique, susceptible de dynamiser l’essor français du CBD.