DERNIERES INFORMATIONS
Search
Les personnes handicapées doivent aussi pouvoir utiliser des lieux de travail collaboratif.

Le coworking mis à la portée des travailleurs handicapés

4042

Le coworking s’adapte dans le Val d’Oise

Un premier espace de coworking, équipé d’un mobilier adapté aux travailleurs handicapés, va s’ouvrir en banlieue parisienne. Bientôt, grâce à l’association HACTIF, douze postes de travail aménagés seront prochainement accessibles. Ils seront adaptés à tous les types de handicap. Une agréable surface de 180 m2 permettra d’y accéder.

Réinsertion et formation

Ce nouveau site, très innovant, est à seulement cinq minutes de la gare de Cergy-Saint-Christophe. Ouvert cinq jours sur sept, de 8 heures à 19 heures, il aura pour but d’aider des travailleurs handicapés à se réinsérer professionnellement. Par ailleurs, il permettra de suivre et d’obtenir des formations qualifiantes.

Un nouveau lieu pour le handiwoking

Créée en 2018 par Geneviève Caillié, après une longue période d’invalidité, l’association HACTIF a d’abord facilité le télétravail pour les personnes handicapées. Désormais, elle s’apprête à ouvrir un espace de handiworking collaboratif à Cergy, dans le Val d’Oise. Pensé pour répondre aux besoins des travailleurs handicapés, cet espace sera spécialement aménagé. Comme l’explique Geneviève Caillié, ce lieu comportera « […] beaucoup de petits détails que les valides ne voient pas. » Son inauguration aura lieu aux alentours de juin 2019. Le temps prévu pour les travaux est un peu long. Cependant, ce délai est nécessaire pour adapter cet espace aux contraintes qu’entraînent les différents handicaps. Le résultat final sera le fruit de réflexions croisées entre la médecine du travail, des spécialistes de l’ergonomie et plusieurs institutions, expertes du handicap.

Un espace provisoire

Le coworking est un outil d’insertion professionnelle pour les travailleurs handicapés.

En attendant la fin de ces aménagements, l’association HACTIF a ouvert un espace de coworking provisoire, à Jouy-le-Moutier. Un espace adapté aussi aux travailleurs à mobilité est réduite. Proche de Cergy, ce lieu peut recevoir une quinzaine de personnes, avec des moyens adéquats.

Un nom symbolique et un credo

L’acronyme de l’association HACTIF résume son engagement. Il précise le terrain sur lequel elle veut être utile. Ainsi, son « H » symbolise le Handicap et son « A » l’Accompagnement. La lettre « C » représente le Coworking et le « T » le Télétravail. Enfin, son « I » caractérise l’Informatique et le « F » la Formation. Grâce à la volonté de sa créatrice, HACTIF veut aider les travailleurs handicapés à « […] rester acteurs de leur réussite tout en maintenant un suivi médical en cohérence avec leur pathologie. »

  • Nous vous invitons à lire également notre article sur le secteur agricole bassin d’emploi pour les personnes en situation de handicap et les discriminations liées au handicap
  • Le Bulletin des Communes vous suggère aussi cet article du Parisien  


Avatar photo

Jean Jacques Alvo a découvert sa vocation pour le journalisme après un séjour formateur de deux ans aux États-Unis. Il débute sa carrière dans la presse écrite, où il acquiert une solide expérience. En 2001, il accède à une position de premier plan en prenant la direction de la rédaction du Bulletin des communes. Sous son impulsion, il redéfinit la ligne éditoriale du bulletin pour mieux répondre aux besoins des élus, ainsi qu'à ceux des cadres et agents des collectivités locales et territoriales. Il réalise des articles de fond et des interviews de terrain afin de remonter à l'échelon national les bonnes pratiques locales, pouvant apporter une aide précieuse à la prise de décision pour d'autres élus confrontés aux mêmes défis sur leur territoire.