La Convention Citoyenne pour le Climat crique les choix d'Emmanuel Macron

Convention Citoyenne pour le Climat : Emmanuel Macron s’emporte

17837

Ce vendredi, Emmanuel Macron a donné une interview au média télévisé Brut. Pendant laquelle il a montré son énervement à l’égard de certains membres de la Convention Citoyenne pour le Climat. Notamment, contre le réalisateur Cyril Dion. En effet, celui-ci a reproché au président de dénaturer certaines des 150 propositions de cette Convention. Néanmoins, aujourd’hui, une réunion de travail se déroulera avec des citoyens et divers élus. Afin de continuer à discuter ces propositions.

Un rejet des critiques

Des divergences apparaissent entre la Convention Citoyenne pour le Climat et le chef de l'Etat.

Des divergences apparaissent entre la Convention Citoyenne pour le Climat et le chef de l’Etat.

Aujourd’hui, le projet de loi tiré des propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat est presque formalisé. Néanmoins, le chef de l’Etat a montré son agacement contre des critiques qui lui sont faites. Principalement, contre celles qui doutent de sa volonté d’aboutir à des mesures efficaces pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Cela, à hauteur 40 % d’ici 2030. Ainsi, lors de son interview, il s’est opposé à certains reproches. Car il refuse de considérer les 146 propositions de la Convention comme indiscutables. Pour lui, elles ne sont pas comparables à« […] la Bible ou le Coran ». De plus, pour démontrer son engagement, Emmanuel Macron a rappelé sa bonne volonté. En déclarant que « […] il n’y a jamais eu dans aucun pays au monde un gouvernement, des parlementaires, qui se sont autant engagés avec des citoyens. »

Un agacement visible

De fait, le chef de l’Etat s’est déclaré « […] très en colère contre des activistes qui m’ont aidé au début et qui disent maintenant qu’il faudrait tout reprendre. » Ceci étant une allusion directe à la pétition lancée le 16 novembre par le réalisateur écologiste Cyril Dion. Intitulée Pour sauver la Convention Citoyenne pour le Climat. Or, ce texte a déjà reçu 321.000 signatures. Ce qui démontre une réelle déception parmi les militants écologistes. Par conséquent, la réunion de travail prévue à l’Elysée sera sans doute sous tension.

Une critique ciblée

A cette occasion, Emmanuel Macron a donc critiqué directement Cyril Dion. L’un des participants les plus connus de la Convention Convention Citoyenne pour le Climat. Initialement, le Chef de l’Etat avait pourtant beaucoup discuté avec lui. Afin de préciser des meilleures mesures pour protéger le climat. De son côté, Cyril Dion a lui aussi exprimé sa déception. A propos de l’attitude du président de la République. En déclarant qu’il s’était initialement engagé, le 29 juin à l’Elysée, à reprendre « […] sans filtre » les mesures des membres de Convention. Dont il avait approuvé 146 propositions. Sur les 150 soumises. Depuis, suite à certains revirements de l’exécutif, Cyril Dion a accusé Emmanuel Macron d’être soit « […] frappé d’amnésie, soit il est de très mauvaise foi et je penche pour la deuxième hypothèse. »



Né à Blois le 22 novembre 1972, Thierry Dulac est un journaliste français. À tout juste 21 ans, il débute une carrière de journaliste à Londres sur la chaîne spécialisée en économie Bloomberg TV. Il rejoint BFM TV dès son lancement en 2005 et anime des émissions sur la chaîne d'info en continu de 2006 à 2009. On le voit ensuite sur iTélé, ancêtre de CNews, entre 2009 et 2011 date à laquelle il intègre le Bulletin des Communes qui lui confie la rubrique Environnement.