Chalets de Noël : Hagueneau maintient son marché malgré la crise

Chalets de Noël : Hagueneau maintient son marché malgré la crise

17252

Chalets de Noël : l’Alsace réussit à préserver une tradition

 

Cette année, à cause des risques de transmission du coronavirus, la France a décidé d’annuler l’installation de ses habituels marchés de Noël. Pourtant, en Alsace, la petite ville de Hagueneau a fait le choix de conserver la tradition de ses chalets de Noël. Ces petits stands en bois, si appréciés du public. Cela, malgré les restrictions sanitaires qui touchent l’ensemble des territoires.

 

Une période commerciale cruciale

Quelques chalets de Noël se sont ouverts à Hageneau, près de Strasbourg.

Quelques chalets de Noël se sont ouverts à Hageneau, près de Strasbourg.

Décidément, c’était trop triste d’interdire les chalets de Noël.  Ces sympathiques petites maisons colorées. Où les visiteurs font normalement leurs achats de fête. Ainsi, cette ville alsacienne de 35.0000 habitants, proche de Strasbourg, a tenu à perpétuer la tradition. Coûte que coûte. Toutefois, en réduisant le nombre de ses chalets à une vingtaine. Ce qui est mieux que rien. Surtout pour les commerçants. Qui travaillent parfois sans magasin fixe, durant toute l’année. Donc, en étant totalement dépendants de cette période. Et pour lesquels les achats de Noël représentent une activité commerciale vitale. Particulièrement durant cette période, profondément troublée par la pandémie. Ainsi, en 2020, à Hageneau, les gourmandises alsaciennes traditionnelles seront quand même proposées au public. Ravi de pouvoir profiter des diverses pâtisseries. Dont le fameux pain d’épices, qui marque la fin de d’année. Sans oublier les bons petits vins typiques, vendus par des producteurs de la région.

Une coutume maintenue

Pour ne pas faire complètement l’impasse sur son marché de Noël, Claude Sturni, le maire de Hageneau, a admis qu’il lui faudrait cette année changer ses habitudes. Notamment, en annulant les habituelles animations. Et en renonçant à ouvrir une patinoire. Ou à vendre du vin chaud. Car cela encouragerait la consommation sur place. Désormais, strictement prohibée en centre ville. En revanche, la mairie a maintenu quelques stands, généreusement achalandés. En respectant scrupuleusement des distances suffisantes pour obéir aux consignes de distanciation physique. De fait, grâce à ces précautions et à des règles d’hygiène très strictes, quelques chalets de Noël ont pu rouvrir. Cela, dès la fin du mois dernier. Pour le plus grand plaisir de tous. Ainsi, ces quelques chalets, même moins nombreux, ont réussi à préserver une tradition chère au coeur des Alsaciens.