Le marché des vêtements d’occasion s'amplifie en France

Bond des vêtements d’occasion : une tendance qui se confirme

17208

Bond des vêtements d’occasion : économique et éthique

 

Ces derniers mois, le bond des vêtements d’occasion se fait nettement sentir. Evidente sur les sites connus de reventes en ligne, cette tendance est aussi en train de se faire une place au sein de grandes enseignes. Une nouveauté qui démontre une nouvelle envie des Français à consommer autrement.

 

Un courant qui se renforce

Le marché des vêtements d’occasion s'explique par des motifs économiques mais aussi éthiques

Le marché des vêtements d’occasion s’explique par des motifs économiques mais aussi éthiques.

Longtemps informel, ce marché parallèle commence désormais à s’organiser beaucoup plus sérieusement. Ce qui a entraîné un bond des vêtements d’occasion. Avec des catégories claires, déterminées à l’avance. Ainsi, les consommateurs savent mieux où ils doivent aller. Sans perdre de temps. Sur quel site ou dans quelle enseigne physique. Par exemple, chez Auchan. Qui va jusqu’à proposer un troc, sous forme de crédit, de vêtements usagés contre des articles neufs. Ainsi, tout le monde peut accéder à ce qu’il cherche. Même sans dépenser. Pour accéder au luxe ou à des vêtements vintage. En passant par le tout-venant. Ou acquérir l’accessoire bradé qui fera juste plaisir. Ou une pièce de prestige, vendue à un prix beaucoup moins dissuasif. Bref, aujourd’hui, les adeptes des vêtements de seconde main savent très bien comment ne pas vider leur portefeuille.

Un marché d’avenir

Dorénavant, ce marché montant doit être pris au sérieux. En effet, désormais, le bond des vêtements d’occasion hisse ce secteur à un niveau non-négligeable. Récemment estimé par l’Institut Français de la Mode à plus d’un milliard d’euros ! Certes, cela reste encore un phénomène minoritaire. Face aux écrasants 50 milliards que pèse toujours l’industrie de la mode. Cependant, une nette progression en faveur du secteur de l’occasion est en train de se consolider. Pour exemple, selon divers sondages, en 2018, 16 % des Français avaient déjà acheté un article de seconde main. Mais en 2019, ce pourcentage était passé à 32 % ! Et l’on sait déjà que cette proportion sera encore plus forte cette année.

Consommer de façon plus responsable

Même si les motivations des Français restent d’abord économiques, elles se doublent maintenant d’une envie de consommation plus responsable. Cela, afin de limiter la pollution massive qu’engendre l’industrie textile. Ce qui explique le bond des vêtements d’occasion.