Des premiers cas de grippe aviaire chez des canards inquiètent beaucoup les éleveurs des Landes

Risques de grippe aviaire : les Landes sous tension

17287

Risques de grippe aviaire : un deuxième élevage de canards contaminé

 

Avant-hier, les risques de grippe aviaire dans les Landes se sont amplifiés. En effet, des éleveurs ont détecté un deuxième foyer de contamination. Dans un autre élevage de canards. Ainsi, certains animaux étaient effectivement porteurs du virus d’influenza aviaire H5N8. Celui-ci étant particulièrement contagieux. Suite à ce constat, la préfecture a donc confirmé que cette maladie progressait dans le département des Landes.

 

Une alerte officielle

La grippe aviaire réapparait dans les Landes. Ce qui inquiète énormément les éleveurs de canards.

La grippe aviaire réapparait dans les Landes. Ce qui inquiète énormément les éleveurs de canards.

Après cette découverte, confirmée par le laboratoire national de référence de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, la préfecture des Landes a publié un communiqué. Celui-ci informait les habitants des risques de grippe aviaire. Car un nouveau foyer de contamination a été identifié parmi des canards. Précisément, dans la commune de Saint-Geours de Maremne. De fait, cette information a renforcé l’alerte officielle de mardi. Déjà donnée par le ministère de l’Agriculture. Elle concernait un premier élevage testé dans la commune de Benesse-Maremne. Après cette nouvelle détection, les éleveurs concernés ont décidé d’abattre 6.000 canards. Cela, afin d’essayer de stopper la progression du virus. Extrêmement contagieux et mortel pour les oiseaux. De plus, la préfecture a placé une quarantaine de communes dans une zone dite « de protection ».

Un virus qui circule

En novembre dernier, sur le territoire, on avait également détecté d’autres cas de contaminations par le virus H5N8. Notamment, dans des animaleries. Cela, en Corse et dans le département des Yvelines. Cette fois, les oiseaux touchés étaient des oies. Par ailleurs, dans la faune sauvage, cette maladie a aussi été diagnostiquée. Entre autres, sur une oie bernache. En Loire-Atlantique. De plus, cette année, trois cygnes était également porteurs de ce virus en Meurthe-et-Moselle. Ce qui démontre que la grippe aviaire H5N8 circule actuellement dans le pays. Dans les Landes, les transmissions de la maladie s’expliquent par une forte présence d’oiseaux migrateurs. Car cette région se trouve précisément sur leurs trajets. Ce qui provoque ensuite des risques de grippe aviaire pour les élevages locaux.

Des craintes naissantes

Aujourd’hui, dans le Sud-Ouest, ces nouveaux risques de grippe aviaire dans des élevages de canards inquiètent beaucoup les éleveurs. D’autant plus que cette filière est en ce moment très fragilisée par la crise sanitaire. De fait, celle-ci a beaucoup fait baisser les habituelles commandes de foie gras pour les fêtes. A présent, la profession redoute qu’une épizootie, semblable à celles de 2015 et 2017, ne se déclare. Car ce nouveau risque pourrait alors imposer des abattages préventifs à grande échelle. Cependant, il faut préciser que ce virus ne se transmet pas à l’homme.