La Trinité-du-Mont lance l’application gratuite « Mon Village » pour signaler les actes de délinquance

21031

vue de l'entrée de la Trinité qui lance une application gratuite mon villageLa commune de La Trinité-du-Mont en Normandie vient de lancer l’application gratuite « Mon Village. Elle est à disposition de ses habitants pour avertir la mairie d’un acte de délinquance, d’un dysfonctionnement sur le territoire communal ou pour participer activement à la vie du village. Une interface commandée par le maire à son fils, jeune diplômé en master d’informatique.

L’application gratuite Mon Village accessible à tous les Mantois

Pas encore téléchargeable sur les plates-formes classiques de google et App Store, l’application gratuite « Mon Village » est disponible pour le moment que sur le site de la mairie. Cette application s’ouvre directement sur Google Map et permet aux habitants de retrouver le lieu exact sur la carte et peuvent indiquer le type de signalement déclaré. L’application permet également de définir le niveau d’urgence. La mairie reçoit ensuite les tickets d’interventions à traiter dans les meilleurs délais par ordre d’importance.

Une bonne solution pour relayer les signalements

un point de géolocalisation un des services de cette application gratuite mon villageA l’origine de cette application, un constat du maire Hugues Duflo qui affirme que ses administrés consignent des faits mais ne pensent pas à en avertir la municipalité. Le premier édile souhaite ainsi mettre à disposition de tous ce nouvel outil numérique qui fait la liaison entre la mairie et les habitants. Quand le père enlève l’écharpe, il est professeur d’informatique à l’IUT du Havre. Son fils, Raphael, a suivi ses cours et crée cette application gratuite qui peut être désormais utilisée par les plus de 800 âmes de la petite commune de Seine-Maritime. Enfin, la mairie à l’affût sur le numérique, vient de mettre sur son site, un lien pour le paiement en ligne des factures de cantine et périscolaires ; affaire à suivre…



Né le 16 mars 1958, Jean Jacques Alvo fait ses études à l'Institut d'études politiques de Paris. C'est au retour d'une année aux Etats-Unis que Jean Jacques Alvo se lance dans le journalisme. Il commence alors dans la presse écrite et c'est en 2001 qu'il prend la direction de la rédaction du Bulletin des communes et réorganise sa ligne éditoriale vers les élus et les citoyens des collectivités locales.