L'aide gouvernementale aux ESAT est jugée insuffisante par l'UNAPEI

Aide gouvernementale aux ESAT : un soutien insuffisant

18155

Aide gouvernementale aux ESAT : les travailleurs handicapés menacés

 

En raison de la crise sanitaire, l’exécutif vient d’annoncer une aide gouvernementale aux ESAT. En effet, les Etablissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT) subissent durement les contraintes de la pandémie. Parmi ces ESAT, 600 sont regroupés au sein de l’UNPAEI. Cette fédération prend en charge 60.000 travailleurs en situation de handicap. Aujourd’hui, ils sont confrontés à d’importantes difficultés financières. Des difficultés dues aux bouleversements de l’activité économique du pays. Une menace réelle pour les projets professionnels de ces travailleurs et leur maintien à leurs postes.

 

Des accompagnements compromis

Un travailleur en fauteuil qui collabore avec un travailleur valide avec une aide aux ESAT

Le Gouvernement vient d’annoncer une aide aux ESAT que l’UNAPEI juge très insuffisante.

Actuellement, l’UNAPEI a réellement besoin de l’aide gouvernementale aux ESAT. Tout comme de nombreuses autres sociétés françaises, quotidiennement affaiblies par la pandémie en cours. Ainsi, les fonds que l’UNAPEI réclame pourront lui permettre de continuer à soutenir les travailleurs en situation de handicap dont elle s’occupe. Depuis mars 2020, malgré la prise en charge fournie aux ESAT par l’’Etat, beaucoup de ces établissements sont très durement impactés par la crise Covid. En cause la baisse d’activité que la pandémie implique. Et ce, dans les secteurs de la culture et de la restauration. Or, ce ralentissement menace directement les capacités d’accompagnement des ESAT. Des capacité d’ores et déjà très compromises. De ce fait, l’aide habituelle qu’apporte la fédération UNAPEI aux travailleurs en situation de handicap se retrouve considérablement amoindrie.

Une enveloppe plus généreuse

Cette semaine, le Gouvernement a annoncé qu’il allait débloquer une enveloppe de 10 millions d’euros pour les ESAT. Cependant, cette somme sera insuffisante pour faire face aux besoins actuels. Les Etablissements et Services d’Aide par le Travail vont devoir utiliser leurs fonds propres pour compenser leurs difficultés actuelles de fonctionnement. Conséquence :  un frein important à leurs projets d’investissements. Des projets pourtant essentiels à leur mission. Aujourd’hui, afin d’éviter une situation dramatique et maintenir les emplois des travailleurs en situation de handicap, l’UNAPEI demande à l’Etat un fonds de soutien d’urgence. Et ce, pour un montant plus important que l’enveloppe prévue jugée nettement insuffisante. Notamment, pour que ces Etablissements puissent réorienter leurs prestations de services. Pour y parvenir, ils ont impérativement besoin d’une aide gouvernementale aux ESAT plus généreuse. Objectif :  continuer à apporter un soutien efficace aux 120.000 travailleurs français en situation de handicap.