La voiture électrique d’occasion bénéficie maintenant d'une prime de mille euros

Voiture électrique d’occasion : une prime de mille euros accessible à tous

15670

Voiture électrique d’occasion : un encouragement anti-pollution

 

Ce lundi, Jean-Baptiste Djebarri, ministre délégué aux Transports, a annoncé la création d’un bonus de mille euros. Cela, pour acheter une voiture électrique d’occasion. Cette somme est offerte pour faciliter l’acquisition de véhicules moins polluants.

 

Une invitation ouverte

La voiture électrique d’occasion bénéficie maintenant d'un encouragement à l'achat

La voiture électrique d’occasion bénéficie maintenant d’un encouragement à l’achat

La particularité de cette prime à l’achat est de n’imposer aucune condition de ressources. Ainsi, cette invitation ouverte du Gouvernement veut faciliter l’accès à un bonus écologique. De fait, cette mesure est une nouveauté. Car elle vise cette fois le marché de la voiture électrique d’occasion. Certes, jusqu’à présent, ces voitures pouvaient bénéficier de la prime à la conversion. Mais pas d’un bonus écologique. Par ailleurs, cette incitation devrait également soutenir la filière automobile. Profondément fragilisée par la crise sanitaire. En parallèle, il faut rappeler que l’achat d’une voiture électrique neuve peut actuellement profiter d’une aide pouvant atteindre 7.000 euros. Néanmoins, cette prime passera à seulement 6.000 euros l’année prochaine. Vraisemblablement dès janvier. A l’inverse, dans les départements d’Outre-mer, la prime à l’achat pour ces voitures neuves augmentera de mille euros. Cela, pour compenser le surcoût local qu’entraîne l’acquisition de ce type de véhicule neuf.

Des efforts appréciables

Par ailleurs, l’exécutif s’est engagé à augmenter le réseau français des bornes de recharge. Ainsi, en 2021, 100.000 nouveaux points devraient voir le jour. Pour l’instant, malgré les difficultés qu’impose la crise, le marché de la voiture électrique s’en sort bien. Avec un peu moins de 70.000 nouveaux véhicules déjà acquis. Cependant, le Gouvernement voudrait aller encore plus loin. En orientant davantage d’automobilistes vers des véhicules plus propres. Idéalement, il espère convaincre 100.000 d’entre eux de passer à l’électrique. Avant 2021. Ce qui représenterait alors deux fois plus d’achats que l’année dernière.  Afin d’y parvenir, l’exécutif a prévu dans son Plan de relance une enveloppe globale de 1,9 milliard d’euros. Pour dynamiser le passage à la voiture électrique d’occasion ou neuve.