L'accès à un compte courant Google sera possible dès 2020.

Un compte courant chez Google : une réalité bancaire dès 2020

6473

Un compte courant chez Google : une incursion dans le domaine financier

Le géant Google vient d’annoncer le mois dernier qu’il allait s’associer à Citigroup et à l’organisme de crédits Stanford Federal pour transformer Google Pay en banque. Ainsi, l’énorme firme américaine pourra proposer des comptes courants à ses clients dès l’année prochaine.

Une stratégie mûrement réfléchie

En agissant de cette manière, la maison-mère de Google, Alphabet, emprunte le même chemin déjà convoité par Apple et Facebook. A savoir, la capacité d’offrir en direct des services bancaires. Ce projet de lancement d’un compte courant chez Google a été baptisé Cache. A terme, cette nouvelle branche d’activité pourrait permettre à la firme de proposer un large éventail de services bancaires. Y compris des crédits. Cependant, il semblerait que Google ne souhaite pas, pour le moment, mettre son nom en avant. Au contraire, le géant numérique a plutôt l’air d’avoir envie de s’abriter derrière un réseau commercial, constitué de nombreuses banques et d’institutions financières. De cette façon, l’application Google Pay pourrait bientôt offrir de nouveaux services, destinés à mieux gérer son budget. Sous une apparence plus souple qu’une unique enseigne Google, les utilisateurs pourront ainsi choisir l’organisme financier auquel il souhaite confier leur argent.

Rassurer la future clientèle

Avoir un compte courant Google devrait être proposé dès l'année prochaine.

Avoir un compte courant Google devrait être proposé dès l’année prochaine.

En adoptant cette stratégie, Google veut s’appuyer sur l’expertise établie de banques et d’organismes déjà bien installés. A ce sujet, Craig Ewer, l’un des porte-parole de Google, a précisé que son groupe voulait « […] nouer des partenariats avec les banques et unions de crédits aux Etats-Unis […] ». Cela, pour que les clients de Google puissent bénéficier de « […] comptes courants intelligents via Google Pay […] ». Cela leur permettra de profiter de conseils utiles et d’outils pour gérer leurs budgets. Tout « […] en gardant leur argent dans un compte assuré […] ». Ainsi, le projet de compte courant chez Google veut calquer son approche sur celle d’Apple. De son côté, la firme à la pomme s’est associée à Goldman Sachs, pour lancer l’Apple Card. Cette carte est liée à un compte de paiement, qui intègre lui-même divers services bancaires.

D’évidentes précautions à prendre

Aujourd’hui, les GAFA savent pertinemment que leurs énormes ambitions dans le secteur financier risquent de provoquer un puissant rejet de la part des milieux politiques. Il n’y qu’à se souvenir à quel point la cryptomonnaie Libra, imaginée par Facebook, a cristallisé le refus de nombreux dirigeants, inquiétés par ce lancement trop intrusif. D’ailleurs, face à cette levée de boucliers, Facebook a préféré faire profil bas. Ainsi, elle a lancé à la place Facebook Pay, un dispositif de paiement comparable à PayPal. Pour l’instant, le futur projet de compte courant chez Google semble se limiter au seul territoire américain. De plus, afin de rassurer ses prochains clients, la firme a beaucoup insisté sur le fait qu’elle n’exploitera aucune des données personnelles qu’elle détient. Cela, pour ne pas effecteur d’envoi publicitaire ciblé. Dans les prochains mois, Google devrait sans doute donner d’autres détails sur les caractéristiques de Cache.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.