Paris accueille un nouveau type de taxis roulant à l'hydrogène

Taxis à l’hydrogène : Paris accueille un nouveau type de mobilité

18298

Taxis à l’hydrogène : pour rouler plus propre

 

Désormais, grâce à un partenariat conclu entre Air Liquide, Idex, la Société du Taxi Électrique Parisien et Toyota, l’entreprise HysetCo offre dans la Capitale la possibilité de rouler dans des taxis à l’hydrogène. Ainsi, cette nouvelle mobilité inaugure la plus grande compagnie de ce type au monde. Capable de proposer une mobilité sans carbone.

 

Une nouvelle offre Paris

A Paris, des taxis roulant à l’hydrogène permettront de circuler de manière plus écologique.

A Paris, des taxis roulant à l’hydrogène permettront de circuler de manière plus écologique.

Pour l’occasion, la nouvelle compagnie de taxis à l’hydrogène née de ce partenariat a été baptisée Hype. Dès à présent, sa flotte compte 600 véhicules. Des berlines Toyota Mirai. Utilisant une technologie de pile à combustible. Récemment, dans un communiqué, ce groupe a expliqué qu’il « […] cherche à prouver que l’écosystème de l’hydrogène a du sens. ». Pour se lancer, ce groupe a racheté la compagnie Slota. Qui était l’une des sociétés majeures du taxi parisien. Très ancienne, car fondée en 1932.

Un lancement freiné

Dernièrement, le lancement de ce nouveau service de taxis а été interrompu par la pandémie. Dans les prochains mois, son essor réel dépendra « […] du rythme de reprise de l’activité économique ». Dès que possible, l’activité de Hype devrait s’appuyer sur une application mobile. Aujourd’hui, quatre stations ont déjà été créées. A Orly, aux Loges-en-Josas, au Pont de l’Alma et à Roissy. Ensuite, de nouveaux points de recharge devraient rapidement naître. Cela, grâce au soutien de fonds publics de la Ville de Paris. Qui permettront la mise en place d’un électrolyseur, producteur d’hydrogène.

Un développement prévu

Par la suite, d’ici 2024, la société HysetCo a prévu d’implanter en Île-de-France une vingtaine de stations de taxis à l’hydrogène. Cela, grâce à une infrastructure de recharge adaptée. Ainsi, l’objectif d’HysetCo sera d’attirer les automobilistes franciliens, intéressés par cette énergie plus propre. Produite par électrolyse. Qui a le grand avantage de n’émettre que très peu de carbone. Tout en offrant malgré tout une bonne autonomie. Mais sans les inconvénients des combustibles fossiles. A terme, HysetCo a l’ambition d’ici 2024, pour les Jeux Olympiques de Paris, de convertir les taxis et les VTC aux avantages de l’hydrogène.