Pour soutenir l’économie française, Bruno Le Maire a renouvelé son engagement

Soutien à l’économie : l’engagement maintenu de Bruno Le Maire

17826

Soutien à l’économie : une volonté ferme

 

Afin de maintenir son soutien à l’économie du pays, actuellement affaiblie, Bruno Le Maire a réaffirmé à la télévision sa volonté de garder le cap qu’il s’est fixé. Cela, afin de s’opposer aux récentes déclarations d’Olivier Dussopt, ministre des Comptes publics. Qui a réclamé dès que possible l’arrêt des mesures en faveur du « quoi qu’il en coûte ».

 

Une intention claire

Pour Bruno le Maire, le soutien à l’économie française en difficulté doit se poursuivre.

Pour Bruno le Maire, le soutien à l’économie française en difficulté doit se poursuivre.

Jeudi dernier, lors d’une interview donnée sur LCI, Bruno Le Maire a tenu à préciser ses intentions concernant son soutien à l’économie française. Ainsi, sa mise au point répondait à une déclaration faite la veille par Olivier Dussopt, ministre des Comptes publics. Qui a ouvertement réclamé en 2021 « […] la fin du quoi qu’il en coûte ». De fait, cette déclaration a fait grand bruit. A l’heure où de nombreux secteurs d’activité restent affaiblis par la crise sanitaire. A l’inverse, le ministre de l’Economie s’est montré rassurant. En réaffirmant qu’il apporterait un soutien « total » аux entreprises en difficulté. Et cela, « […] tant que la pandémie sera là ». De plus, lors de cet entretien télévisé, Bruno Le Maire a abordé la question des conséquences possibles d’une « […] énième variante du virus […] ». Qui pourraient entraîner de futures complications, en matière de contrôle de la pandémie.

Une affirmation sans ambiguïté

Ainsi, même en cas d’une recrudescence des contaminations, Bruno Le Maire a réaffirmé « […] nous serons obligés de maintenir les mesures de soutien ». De fait, le ministre a répété de façon ferme que ce sera sa ligne de conduite, « […] tant que la pandémie sera là, et qu’elle nous obligera à prendre des mesures de restrictions sanitaires […]. Par conséquent, y compris en cas de complications, « […] il y aura un soutien de la part de l’Etat. » Une affirmation sans la moindre ambiguïté. Qui devrait rassurer les secteurs aujourd’hui malmenés par le protocole sanitaire en vigueur.

L’angoisse du déficit

Cette volonté forte de continuer à lutter contre la crise sanitaire, via un soutien à l’économie, va à l’encontre des propos d’Olivier Dussopt. Le ministre des Comptes publics. Qui a récemment déclaré dans les Echos que 2021 devrait marquer la « […] sortie du « quoi qu’il en coûte ». Selon l’expression marquante employée par Emmanuel Macron, dès l’apparition du coronavirus. L’attente d’Olivier Dussopt s’explique sans doute par son envie de freiner l’énorme déficit, jusqu’à présent enregistré. Qui se chiffre aujourd’hui pour la France à plus de 178 milliards d’euros.