Restauration du puits à Grey : Salins-les-Bains va rénover l’escalier du site classé

Restauration du puits à Grey : Salins-les-Bains va rénover l’escalier du site classé

20972

La restauration de l’escalier du puits à Grey, dans le Jura, devrait commencer à partir du mois de juin. Il s’agira en effet de rénover l’accès en pierre qui mène la galerie souterraine de la la Grande Saline datant du XVIIIe siècle. Un patrimoine classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Un accès très menacé

vue des marches de l'escalier pour la restauration du puits à Grey

La restauration d’un site classé va commencer à Salins-les-Bains. Elle concernera l’accès du puits à Grey.

Cette restauration d’un site classé, plus exactement de l’un de ses deux accès, permettra de remettre en service cet escalier en pierre. Cela, pour qu’il cesse de représenter un risque. En effet, cet accès est devenu trop vétuste, et il est en piteux état. Jadis, il permettait de transporter à l’air libre de l’eau salée, puisée auparavant dans la galerie souterraine. Ce chantier, initié par Anne Ackermann, la Directrice de la Grande Saline, s’étendra sur environ 80 m2. Il devrait durer six mois.

Lutter contre les infiltrations d’eau

Situé au cœur de cette cité thermale, cet accès au puits à Grey longe la grande galerie souterraine. Plus précisément, il se trouve en face du casino de la ville. A l’origine, cet escalier reliait le puits à la Maison des rouages, ainsi qu’à divers ateliers construits en surface. Ces derniers ayant aujourd’hui disparus, après leur destruction lors de la Seconde guerre mondiale. Aujourd’hui, il est devenu urgent de protéger cet ancien accès des infiltrations d’eau, car il n’est protégé par aucune toiture. Peu à peu, ces infiltrations ont fini par déformer cet escalier, qui subit un poids trop important, constitué par de la terre humide, très lourde. De plus, la structure de cette construction souffre aussi d’une forte pression, exercée par les voûtes de la galerie. Ce qui menace aujourd’hui sa maçonnerie, qui risque de finir par céder. Ce qui rendrait ses marches totalement impraticables.

la restauration du puits à Grey offre une opportunité de fouilles archéologiques

Par ailleurs, cette restauration d’un site classé permettra en plus de réaliser des fouilles archéologiques. Notamment, au moment de décaisser cet ancien accès. Avec l’espoir de découvrir d’éventuels vestiges, révélés par ces travaux menés à grande profondeur. Ce qui permettrait de mieux reconstituer les différentes étapes de la construction de cette vaste galerie. En effet, au Moyen Age, le puits à Grey était en dessous d’un bâtiment qui contenait des appareils permettant de remonter l’eau salée. Par conséquent, ces travaux pourraient révéler d’anciens objets enfouis. Ceux-ci servant notamment à extraire de la saumure. Ainsi, en mettant à jour les fondations de ce bâtiment, l’historique de la Grande Saline sera sans doute mieux connu.