Les repas à la cantine doivent respecter des consignes sanitaires strictes.

Repas à la cantine : un protocole strict à respecter

14721

Repas à la cantine : des ralentissements qu’il faut accepter

 

Depuis mardi dernier, avec le retour en classe, le midi, les repas à la cantine ont changé. Crise sanitaire oblige. Pour l’ensemble des élèves français, la durée de cette pause s’est un peu allongée. A cause des nouvelles conditions à respecter pour pouvoir aller manger.

 

Une hygiène rigoureuse

Désormais, avant de prendre son repas à la cantine, le lavage des mains doit s’effectuer scrupuleusement. Avant de s’installer à une table. D’ailleurs, on doit souvent faire la queue pour accéder aux lavabos. Puis, on doit aussi écouter les consignes sanitaires, rappelées par les surveillants. Et même parfois par les employés du réfectoire. Au moment où ils donnent aux élèves leurs plateaux-repas. Par ailleurs, respecter les marquages au sol est impératif. Ensuite, pour pouvoir enfin manger, on a le droit de quitter son masque de protection. Heureusement, par rapport aux obligations de juin, le protocole sanitaire s’est allégé. Ainsi, la distanciation physique est devenue un peu moins exigeante. Cela, grâce au masque, obligatoire dès l’âge de 11 ans. Et aussi, grâce au respect des gestes barrières.

Une offre alimentaire réduite

Les repas à la cantine doivent respecter un protocole sanitaire strict, pour éviter de futures contaminations.

Les repas à la cantine doivent respecter un protocole sanitaire strict, pour éviter de futures contaminations.

Pour éviter au maximum les manipulations, beaucoup de cantines ont choisi de supprimer tout ce qui avant était proposé en libre-service. Comme les couverts, ou les morceaux de pain dans des paniers. Ou encore les salades à composer soi-même. Ainsi, le choix offert dans les menus s’est réduit. Seule la quantité servie dans les assiettes, en fonction de l’appétit de chacun, peut varier. Pour éviter les gaspillages. De plus, pour supprimer les trop grandes concentrations, l’arrivée des groupes d’élèves s’est étalée. Quitte à augmenter le nombre des services. Ils sont souvent passés au nombre de trois, au lieu de deux. Et à la fin de chaque repas, les tables et les chaises sont systématiquement nettoyées. Par sécurité. Mais au final, malgré ces nombreux changements d’habitude, les élèves ont massivement répondu : présent ! Pour retourner en cours, comme pour prendre leur repas à la cantine.