Réparer plutôt que racheter : Murfy, une startup qui dépanne !

Réparer plutôt que racheter : Murfy, une startup qui dépanne !

18981

Experte en réparation d’appareils électroménagers à domicile, la startup Murfy a un crédo simple : réparer plutôt que racheter. Or, cette tendance a encore des difficultés à faire son chemin dans l’esprit des consommateurs. Pour preuve, en huit 8 ans, la durée d’un lave-linge a diminué de 30 % ! Ainsi, en 2018, elle est passée, par rapport à 2010, de dix à sept ans.

Murfy : un concept à faire connaître

Réparer plutôt que racheter est la devise de la startup Murfy, en phase avec la Journée Mondiale du Recyclage.

Réparer plutôt que racheter est la devise de la startup Murfy, en phase avec la Journée Mondiale du Recyclage.

Ce constat démontre que les Français considèrent comme normal de remplacer leur gros électroménager plus rapidement qu’auparavant. Ce qui entraîne à la fois deux effets négatifs pour le portefeuille des ménages. Premièrement, une lente augmentation des prix pour les clients, en moyenne de 14 euros par an. Et deuxièmement une très mauvaise empreinte écologique. Beaucoup plus conséquente qu’on ne le croit. Par exemple, les émissions de CO2 d’un simple lave-linge peuvent égaler celle d’un aller-retour en avion Paris-Toulouse. De quoi faire réfléchir les consommateurs soucieux de lutter contre l’effet de serre qui menace notre planète.

Une Journée de prise de conscience

Cette année encore, la Journée Mondiale du Recyclage, programmée le 18 mars prochain, aura pour but de sensibiliser l’opinion publique sur l’importance du recyclage. Afin de pousser plus de consommateurs à penser à réutiliser certains produits. Un réflexe qui n’est pas encore assez répandu, dans le secteur de l’électroménager comme dans tant d’autres. Notamment, celui essentiel des déchets.

Murfy propose une approche différente

En France, on estime qu’environ 28 millions d’appareils tombent en panne chaque année. Parmi lesquels, 23 millions sont ensuite jetés. Pour répondre à cette problématique majeure, une association comme Murfy, engagée en faveur d’une consommation raisonnée et responsable, encourage à faire durer plus longtemps les produits courants de l’électroménager. D’autant plus que des enquêtes révèlent que 60 % des pannes peuvent être évitées. Juste en veillant à un meilleur entretien. Ainsi, réparer plutôt que racheter prend tout son sens.

Réparer : un réflexe écologique

La startup Murfy, experte dans le domaine des réparations, préconise des gestes simples qui évitent de nombreuses pannes. Elle explique notamment qu’une réparation est possible dans 80 % des cas. Sans obligation de changer la moindre pièce, dans la moitié des pannes. Par ailleurs, récupérer un ustensile d’électroménager, en s’efforçant de le reconditionner, a l’avantage d’éviter de l’emporter à la déchèterie. Et même en cas de panne définitive, on peut toujours récupérer certaines pièces d’un appareil. Pour les réutiliser sur un autre.