Les réparations de smartphones seront bientôt aidées financièrement.

Réparations de smartphones : une aide dans la loi Economie circulaire

10660

Réparations de smartphones : pour pousser à moins consommer

Pour développer l’économie circulaire, le Gouvernement souhaite encourager les réparations de smartphones. Ainsi que des appareils électroniques en général. Pour cela, en février dernier, l’exécutif a créé la loi Economie circulaire. Son but est d’inciter les consommateurs à faire plus souvent réparer leurs appareils en panne.

Une aide encourageante

Grâce à ce nouveau texte, les consommateurs pourront bénéficier d’une aide financière. Elle fonctionnera lorsqu’ils voudront faire réparer un appareil électroménager hors d’usage. Cela, à partir du 1er janvier prochain. Cette possibilité pourra s’étendre aux téléphones et aux ordinateurs. Ainsi, elle permettra de réduire les frais de réparations de smartphones. Dès cet été, un décret précisera le montant de cette aide. De même, ce texte déterminera les conditions pour en bénéficier. Ce nouveau dispositif pourrait entraîner des coupons de prise en charge. Ou encore, des aides directement accessibles aux consommateurs. De plus, afin de pouvoir trouver plus facilement un réparateur, ce dispositif inclura une base de données dédiée.

Un fonds incitatif

Les réparations de smartphones, souvent coûteuses, seront bientôt aidées financièrement.

Les réparations de smartphones, souvent coûteuses, seront bientôt aidées financièrement.

La pratique qui pousse à acheter un nouvel appareil dès que l’ancien tombe en panne peut vite coûter cher. Surtout dans le cas des smartphones. En effet, ces appareils indispensables représentent aujourd’hui un poste important dans les dépenses des ménages. Par ailleurs, ces  produits high tech sont rapidement considérés comme obsolètes. Pour toutes ces raisons, dès janvier 2021, les consommateurs vont bénéficier d’une aide financière. Celle-ci sera dédiée aux réparations de smartphones. Cela, par l’intermédiaire d’un fonds incitatif. Il sera financé par les éco-contributions des acteurs industriels et commerciaux qui vendent des produits neufs. Cette mesure sera soutenue par la création d’un vaste annuaire de réparateurs labellisés.

Faire réparer plutôt que racheter

D’après l’entreprise Ecosystem, spécialisée dans la gestion des déchets d’équipements électriques et électroniques, cette liste de réparateurs garantira des remises en route fiables. Cette nouvelle facilité devrait rencontrer un accueil favorable au sein des foyers français. En effet, selon un sondage réalisé l’année dernière par l’Institut Elabe, 94 % des Français sont favorables à l’idée de faire réparer leurs appareils hors d’usage. Cependant, plus de la moitié avouent ne pas le faire. Le plus souvent, à cause d’un processus de réparation qu’ils jugent trop compliqué. En étant aidés financièrement, et conseillés pour trouver un réparateur, les consommateurs français devraient changer leurs comportements. Notamment en matière de réparations de smartphones.



Journaliste spécialiste des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication. Collaborateur permanent du Bulletin des Communes et chef de rubrique.