Délais prévus pour la construction du nouveau quartier alternatif à Rennes

Anciennes halles militaires bientôt transformées en quartier alternatif à Rennes

26791

À la base d’un plan de construction à Rennes, le quartier de la Courrouze verra bientôt apparaitre un quartier faisant figure de lieu de vie alternatif consacré à l’économie sociale qui remplacera les vieilles halles industrielles de la zone. Nous verrons ici comment le projet est censé se dérouler ainsi que les délais qu’il prévoit pour sa concrétisation.

Modalités d’apparition d’un quartier alternatif à Rennes à la place d’anciennes halles

Modalités d’apparition d’un quartier alternatif à Rennes à la place d’anciennes hallesÀ Rennes, d’anciennes halles militaires seront bientôt transformées en quartier alternatif de sorte à dynamiser l’activité sociale et économique de l’endroit. La métropole prend toutefois un certain nombre de précautions, notamment au niveau des délais et autres autorisations de construction dans un souci de préservation du patrimoine local, proposant même un modèle d’occupation temporaire.

L’aménageur public qui se charge de l’opération reste donc en attente du lancement via la société Euro-Shelter afin de commencer à rénover les halles et enclencher la construction des nouvelles structures. Le quartier pourra en théorie recueillir un certain nombre d’espaces de vie tels que :

  • Des jardins partagés ;
  • Des centres médicaux ;
  • Des ateliers pour artistes ;
  • Des regroupements de spectacles.

Il est également à prévoir qu’une recyclerie de taille relativement importante s’y installe au cours de la construction, accompagnée dans la même lignée par un café associatif afin d’investir davantage sur l’aspect social à la base du plan.

Délais prévus pour la construction du nouveau quartier alternatif à Rennes

quartier alternatif à Rennes à la place d’anciennes hallesEn tout, c’est 11000 m² occupés par des bâtiments sur environ quatre hectares qui pourront être conservés dans le but de créer une sorte de quartier hybride où il n’y a pas d’automobiles regroupant jusqu’à 200 logements. Des bureaux aux multiples usages seront aussi à considérer, de même qu’une rue piétonne qui aura la particularité d’être végétalisée.

Précisons toutefois qu’il s’agit d’une prévision à long terme étant donné que le projet prévoit aussi de fournir durant quatre ans un droit d’occupation éphémère pour une quinzaine de structures qui appartiennent au domaine économique et social de la commune de Rennes.

Coté délais, il faudra vraisemblablement attendre le début d’année 2023 pour commencer à voir les premières migrations vers les halles.



Née le 16 Janvier 1982, Laurence Laporte fait ses études à l'Institut d'études politiques puis au Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris, elle exerce son métier dans divers journaux à gros tirage, puis en, en 2019 elle devient éditorialiste au "Bulletin des Communes" et se consacre entièrement à l'écriture.