Des recrutements à Pole emploi sont attendus.

Recrutements à Pole emploi : des embauches massives

14500

Recrutements à Pole emploi : des milliers de CDD

Prévus dans le futur plan de relance du Gouvernement, de multiples recrutements à Pole Emploi auront bientôt lieu. Ces effectifs attendus pourraient fournir jusqu’à 5.000 nouveaux conseillers. Leur arrivée étant prévue sur 18 mois, entre 2020 et 2021.

 

Améliorer les formations professionnelles

Cette décision de nombreux recrutements à Pole emploi permettra un renforcement de la filière des formations professionnelles du pays. Car celle-ci doit se moderniser. Pour cela, l’exécutif a prévu une enveloppe de plusieurs centaines de millions d’euros. En effet, le chômage reste un point noir dans le redémarrage de notre économie. Cela, après l’arrêt forcé du confinement. A ce jour, 4,2 millions de demandeurs d’emploi sont inscrits à Pôle emploi. Classés dans la catégorie « Sans activité ». Un chiffre qui reste trop élevé. D’autant plus qu’il pourrait encore grossir, en raison de prochains licenciements. De fait, on comptabilise déjà 800.000 nouvelles inscriptions au cours du deuxième trimestre. Par conséquent, pour enrayer cette tendance négative, l’exécutif veut rapidement mettre les moyens.

Dans ce but, développer de nouvelles compétences et des qualifications sera l’une des meilleurs solutions. Ainsi, une première vague d’embauches à Pole Emploi devrait bientôt être mise en place. A raison de deux ou trois nouveaux conseillers par agence.

Des renforts nécessaires

"<yoastmark

Ces recrutements à Pole emploi de conseillers supplémentaires devraient permettre à l’opérateur public de ne pas crouler sous les demandes. Cela, dans un contexte déjà très tendu. Car cette situation existait déjà avant le début de la crise sanitaire. Ainsi, Elisabeth Borne, la ministre du Travail, a confirmé la nécessité de fournir des renforts d’effectifs à l’établissement public. D’ailleurs, fin juillet, elle a déclaré à la presse que pour gérer une vague probable de licenciements en France « […] un renforcement des effectifs de Pôle emploi sera nécessaire ». Par conséquent, cette initiative sera l’un des volets majeurs du plan de relance de l’exécutif. Cela permettra, comme l’a dit la ministre, « […] un accompagnement de qualité des demandeurs d’emploi ». Ce soutien fourni à l’opérateur public devrait faciliter l’orientation de nombreux demandeurs vers des secteurs porteurs. Comme ceux de la rénovation thermique des bâtiments et du transport ferroviaire.

Des effectifs à préciser

Dès la mi-septembre, les recrutements à Pole emploi devraient s’effectuer sous la forme de CDD d’une durée de 18 mois. Des CDD justifiés par la suractivité attendue. Ainsi, l’organisme public pourra mieux gérer l’accompagnement des demandeurs d’emploi. Ainsi que les procédures d’indemnisation. Ces nouveaux effectifs viendront consolider les 1.000 CDD déjà recrutés en août 2019. Pour l’instant, en raison du report d’une semaine de la présentation du plan de relance du Gouvernement, le ministère du Travail n’a pas encore confirmé le chiffre exact des futures embauches.