Qualité de l’air CitéConnect : aide au suivi de la qualité

Un outil d’aide au suivi de la qualité de l’air avec CitéConnect

1356

Qualité de l’air avec CitéConnect. Les questions et les problématiques environnementales se posent encore et toujours, et il est plus que jamais important de pouvoir y répondre. Pour ce faire, des start-up entières s’engagent à faire du bien à l’environnement en proposant des solutions intéressantes.

Parmi elles, il est possible de citer CitéConnect qui propose des outils permettant de suivre la qualité de l’air. Quels sont les résultats obtenus par cette start-up ? Ce projet en vaut-il la peine ? Découvrez tout dans cet article.

Qualité de l’air avec CitéConnect, une start-up innovante

embouteillage sur le périphérique de Lille

Qualité de l’air avec CitéConnect

La start-up basée à Carcassonne CitéConnect, aide au suivi de la qualité de l’air grâce à des outils digitaux, ce qui permet de répondre à de multiples enjeux importants.

C’est à la suite d’une crise sanitaire des plus rudes, que les fondateurs de cette start-up se sont remis en question. C’est d’ailleurs ce même facteur qui a poussé à remettre en question de multiples enjeux climatiques et environnementaux.

Dans cette approche innovante, on s’aperçoit de quelques chiffres qu’il est primordial de retenir. Il s’agit du nombre d’établissements équipés de capteurs de CO2 :

  • 20 % des écoles ;
  • Presque 40 % des collèges ;
  • 54 % des lycées.

Pour accompagner les collectivités dans cette nouvelle approche de suivi de la qualité de l’air, l’État a mis en place une enveloppe d’une vingtaine de millions d’euros. C’est d’ailleurs grâce à cela que CitéConnect a pu lancer la commercialisation de sa plateforme en avril.

Cette dernière s’intitule CitéCaaS et elle permet de jouer le rôle d’un outil de suivi pour les communes, et ce, en vue de mettre en place des communes connectées et nouvelles.

Les résultats du test de suivi de la qualité de l’air de CitéConnect

Qualité de l’air avec CitéConnect

La ministre de la Transition écologique vient d’annoncer une modification du système de calcul de l’indice ATMO.

Le lancement de la plateforme de suivi de la qualité de l’air CitéCaaS n’a été lancée que dans quelques communes seulement. Grâce à cet outil, plusieurs écoles et bâtiments publics peuvent mesurer plusieurs paramètres.

Parmi ces derniers, il est possible de citer la qualité de l’air, la température, le taux de CO2, etc.

Ceci étant dit, il est à noter que certaines communes ont réussi à réduire leur charge de 15 à 20 %, et ce, grâce à cet outil de suivi révolutionnaire. Les résultats sont donc très prometteurs.



Avatar photo

Jean Jacques Alvo, né le 16 mars 1968, est un diplômé renommé de l'Institut d'études politiques de Paris. C'est après un séjour formateur de 2 ans aux États-Unis qu'il choisit d'emprunter le chemin du journalisme. Il fait ses premières armes dans la presse écrite, avant d'occuper une position clé dans le monde du journalisme en 2001. À cette date, il prend les rênes de la rédaction du Bulletin des communes. Sous sa direction, il réoriente la ligne éditoriale du bulletin pour cibler davantage les élus et les citoyens des collectivités locales et territoriales.