Des primes aux soignants vont enfin être versées.

Primes aux soignants : publication d’un décret au Journal officiel

13171

Primes aux soignants : un geste très attendu

Grâce à un décret qui a tardé, les primes aux soignants vont enfin pouvoir leur être versées. En effet, l’exécutif tenait à récompenser les efforts exceptionnels fournis dernièrement par les personnels engagés dans la lutte contre le Covid-19.

La reconnaissance d’efforts exemplaires

Le 25 mars dernier, le chef de l’Etat avait promis le versement de primes aux soignants. Cela, en raison de leur mobilisation exemplaire. Cependant, plus de 45 jours après, cette reconnaissance financière n’était toujours pas effective. Cela, en raison de l’absence d’un décret officiel, toujours manquant. Désormais, c’est chose faite. Ainsi, très attendu, le versement de ces primes exceptionnelles,  désocialisées et défiscalisées, va enfin pouvoir avoir lieu. Par conséquent, une polémique naissante va pouvoir s’apaiser. Cela va permettre au Gouvernement de tenir parole. Ce qui lui évitera de se retrouver en porte-à-faux par rapport à ses engagements. Pratiquement, ces primes s’adresseront à tous les personnels qui travaillent dans le secteur de la Santé publique. Plus précisément, dans les hôpitaux civils et militaires. Ces primes seront attribuées aux personnels « […] quel que soit leur filière professionnelle et quel que soit leur statut ».

Primes aux soignants, des montants variables

Dans le détail, ces primes aux soignants concerneront les personnels qui ont travaillé entre le 1er mars et le 30 avril 2020. Cela, au moins à mi-temps. Par ailleurs, ces primes seront aussi attribuées aux étudiants médicaux et paramédicaux qui ont été mobilisés. Ainsi qu’à tous les agents qui ont participé aux efforts sous forme de télétravail. Le montant versé variera suivant les régions concernées pour atteindre 1.500 euros dans les quarante départements les plus touchés par l’épidémie. De même que pour les personnels affectés aux services hospitaliers dits « Covid + ».

Une prime graduée

Les primes aux soignants annoncées par le Gouvernement ne doivent pas cacher la nécessité d'une profonde réforme du système de Santé.

Les primes aux soignants annoncées par le Gouvernement ne doivent pas cacher la nécessité d’une profonde réforme du système de Santé.

Les autres personnels soignants toucheront une prime de 500 euros. Les sommes versées figureront sur les fiches de paye des mois de mai ou de juin. Une prime exceptionnelle  réduite de moitié, en revanche, pour un soignant  absent pendant au moins 15 jours calendaires durant la période concernée ou annulée si l’ absence dépasse les trente jours.

Un décalage pour les personnels des EHPAD

Un autre décret, publié au Journal officiel ce vendredi, autorise aussi le versement d’une prime exceptionnelle aux agents de l’Etat et des collectivités locales. Donc, aux fonctionnaires titulaires ou contractuels mobilisés par cette crise sanitaire y compris t les personnels recrutés à l’étranger, sous contrat local. Autre précision, ces primes aux soignants ne seront pas réservées qu’aux personnels ayant travaillé physiquement sur le terrain. Ainsi, les personnes qui ont été actives en effectuant un télétravail, en raison d’une surcharge des tâches, devraient également être incluses dans ces primes aux soignants. En revanche, toujours pas de décret publié pour les personnels exerçant dans les EHPAD et ceux du secteur médico-social. Cette information figure dans un tweet envoyé vendredi dernier par Olivier Dussopt, Secrétaire d’Etat à la Fonction publique.




Laisser un commentaire