Un Plan de relance économique sera bientôt annoncé par Bruno Le Maire, qui présentera son cap.

Plan de relance : une prochaine annonce très attendue

14373

Plan de relance : une stratégie de reconstruction

 

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, vient d’annoncer aux médias qu’il présentera bientôt le Plan de relance économique du pays. Cela, le 24 août prochain, face au Conseil des ministres.

 

Un cap à maintenir

L’annonce d’un futur Plan de relance économique, pour permettre à l’économie française de se relever après la crise du coronavirus, est une étape essentielle. Très attendu, après les toutes récentes négociations entre les 27 États membres de l’UE, ce Plan sera donc prochainement présenté par Bruno Le Maire. Après quatre jour d’intenses tractations entre les pays membres. Comme Bruno Le Maire l’a expliqué sur France Info, ce programme constitue « le dernier temps de la relance ».

En partie esquissé la semaine dernière par le Premier ministre Jean Castex, ce Plan devrait faire bénéficier notre secteur industriel d’un apport de 40 milliards d’euros. Plus 30 milliards d’euros, pour dynamiser la transition écologique du pays. Très rapidement, Bruno Le Maire devrait affiner l’usage de cette future enveloppe avec Barbara Pompili, la nouvelle ministre de l’Écologie. Cela, afin d’accélérer, comme le ministre l’a expliqué, « […] la transition écologique et la décarbonation de notre économie ». Au total, ce Plan de relance prévoit en France un effort de 100 milliards d’euros sur deux ans.

Pour soutenir l’emploi

En août prochain, Bruno Le Maire expliquera le cap choisi par la France pour mener à bien son Plan de relance économique.

En août prochain, Bruno Le Maire expliquera le cap choisi par la France pour mener à bien son Plan de relance économique.

Par ailleurs, dans ce Plan de relance, une vingtaine de milliards d’euros devrait servir à soutenir les ménages les plus modestes. En parallèle, une somme similaire devrait permettre de consolider ou de créer de nombreux emplois. Notamment, en soutenant l’arrivée des jeunes Français sur le marché du travail. Ainsi qu’en aidant certains chômeurs, actuellement en difficulté à cause des conséquences pénalisantes de la crise sanitaire. Concernant le budget de l’éducation, Bruno Le Maire a déjà annoncé une augmentation de l’allocation de rentrée scolaire. Celle-ci mobilisera une subvention d’environ un demi-milliard d’euros.

Une avancée européenne historique

Au total, le montant global des subventions européennes sera de 390 milliards d’euros. Alors que la demande initiale, émanant à l’origine de Paris et Berlin, était de 500 milliards. Ce résultat, absolument historique, représente une avancée majeure en faveur de la solidarité européenne. En admettant le principe qu’il existe aujourd’hui une dette commune des Etats. De fait, cet accord inédit, face à une conjoncture exceptionnelle, s’est conclu par le biais d’une proposition essentiellement franco-allemande. Ainsi, de l’avis de Bruno Le Maire, la date du 21 juillet 2020 constituera désormais « l’acte de naissance d’une nouvelle Europe ». Grâce à lui, un Plan de relance économique structuré pourra voir le jour.