L'ouverture en force de quatre musées à Perpignan ignore le protocole sanitaire en vigueur

Ouverture en force de musées : le maire de Perpignan s’expose

18337

Ouverture en force de musées : une insoumission assumée

 

Ce mardi, Louis Aliot, maire de Perpignan, a annoncé l’ouverture en force de musées municipaux. Cela, malgré le protocole de fermeture en cours. En réaction, la préfecture des Pyrénées-Orientales a saisi le tribunal administratif de Montpellier. Pour contraindre le maire à refermer ces musées et annuler ses arrêtés municipaux. Pour l’instant illégaux.

 

Une décision à contre-pied

salle d'exposition dans le cadre d'une en force de musées

L’ouverture illégale de quatre musées à Perpignan constitue une insoumission assumée du maire.

Alors que depuis fin octobre les musées français doivent garder portes closes, à Perpignan, Louis Aliot a annoncé ce lundi l’ouverture en force de plusieurs musées. Cela, dès le lendemain. Alors que le Gouvernement n’a encore pris aucune décision en la matière. Pour expliquer son geste, Louis Aliot a déclaré que « La culture est essentielle à la vie des Perpignanais comme de tous les Français […]. » Toutefois, il a aussi précisé à l’AFP que ces réouvertures se feraient « […] évidemment dans le respect des règles sanitaires nécessaires. »

La gratuité en plus

Durant tout le premier mois d’ouverture, l’accès aux quatre musées choisis sera gratuit. Sur place, ces musées sont le Musée des Beaux-Arts Rigaud et la Casa Pairal. Ce dernier étant consacré à l’histoire de la ville et de sa région. De plus, le Musée Puig, dédié aux médailles, et le Muséum d’Histoire Naturelle seront aussi à nouveau accessibles. Toutefois, en respectant une jauge obligatoire de 10 m2 pour chaque visiteur.

Une réouverture qui fait des vagues

Suite à l’annonce de Louis Aliot, la préfecture des Pyrénées-Orientales a rapidement saisi le tribunal administratif de Montpellier. Afin de faire fermer dès que possible ces quatre musées. Pour Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, cette décision frondeuse du maire de Perpignan ne sert pas les intérêts de la Culture. Cependant, au sujet d’une prochaine réouverture des musées nationaux, la ministre a rencontré ce lundi des professionnels de ce secteur. A cette occasion, la question des risques de contamination dans des espaces dégagés, où le public ne s’agglutine pas, a sans doute fait débat. D’autant plus que, par définition, les musées sont des espaces surveillés. Par conséquent, y imposer le port du masque et y empêcher des attroupements importants sont des impératifs faciles à faire respecter. Pour cette raison, aucune ouverture en force de musées ne devrait être nécessaire.