Nouvelle charte architecturale à Lyon, la ville muscle sa transition écologique

Nouvelle charte architecturale à Lyon, la ville muscle sa transition écologique

24224

Dernièrement, Lyon a décidé d’appliquer une nouvelle charte architecturale, pour améliorer sa transition écologique. Dans ce but, la métropole va s’adjoindre les services de onze partenaires, afin de concevoir des constructions et des rénovations plus écoresponsables. Ce nouveau partenariat urbain inclura à la fois des architectes, des promoteurs et des agents immobiliers, désireux de promouvoir une ville plus verte.

Un texte plus exigeant

Grâce à sa nouvelle charte architecturale, Lyon va améliorer sa transition écologique.

Grâce à sa nouvelle charte architecturale, Lyon va améliorer sa transition écologique.

Pour optimiser sa nouvelle charte architecturale, Lyon tient désormais à développer la présence de la nature dans son urbanisation. Notamment, afin de mieux réduire l’impact carbone de ses bâtiments et de ses immeubles. Selon Grégory Doucet, le maire de la ville, cette stratégie globale a mis douze mois à s’élaborer. Par essence, elle est le fruit d’un travail collectif. Pour respecter ses objectifs écologistes, la métropole a rédigé un nouveau texte, destiné à concevoir de futurs projets urbains plus vertueux. En fait, ce document est une mise à jour d’un texte qui existait depuis 2006. Celui-ci visait déjà à mieux encadrer le rôle de chaque acteur de l’immobilier lyonnais, afin de préserver un environnement sain. Dans la nouvelle version de cette charte, on trouve un souci marqué de la ville d’obtenir une sobriété carbone exemplaire.

Une nouvelle charte architecturale à Lyon pour mieux lutter contre le réchauffement climatique

Récemment, l’adjoint au maire Raphaël Michaud, délégué à l’urbanisme, à l’habitat, au logement et à l’aménagement de la ville, a rappelé que les territoires lyonnais devaient dès maintenant s’engager « […] dans la lutte contre le réchauffement climatique. » Désormais, la nouvelle charte architecturale de la ville va donc intensifier l’usage local de matériaux biosourcés. Par ailleurs, ces directives veilleront à donner une plus large place à la nature en ville. Ce qui devrait permettre d’atteindre une nette réduction de l’impact carbone, à travers les nouvelles constructions et les prochaines rénovations.

Pour un meilleur environnement

Sur place, les objectifs ambitieux de cette nouvelle charte architecturale devraient rapidement améliorer la qualité de vie de toute la collectivité. Cela, grâce à un engagement concret et constant de ses signataires. Entre autres, par une surveillance accrue, lors des dépôts des permis de construire. Pour encore amplifier cette dynamique en faveur de l’environnement, la métropole lyonnaise s’est dotée d’un environnementaliste-conseil. Au cours des prochains mois, celui-ci sera chargé d’aider les élus à préserver la bonne direction prise par chaque projet.