DERNIERES INFORMATIONS
Search

Un nouveau Président de l’Association des Maires de France : nomination de David Lisnard

25411

Désormais, depuis mercredi dernier, le nouveau Président de l’Association des Maires de France, l’AMF, est David Lisnard, maire de Cannes. Ainsi, il succède à François Baroin, le maire de Troyes. Cette élection a eu lieu lors du Salon des maires et des collectivités locales. Au cours duquel David Liénard l’a remporté grâce à 62,3 % des 11.000 voix qui se sont exprimées.

Faire mieux entendre la voix des maires

Un nouveau Président de l’Association des Maires de France, David Lisnard, vient d'être nommé pour prendre sa direction.

Un nouveau Président de l’Association des Maires de France, David Lisnard, vient d’être nommé pour prendre sa direction.

Dans un communiqué, David Lisnard a remercié « […] l’ensemble des maires et présidents d’intercommunalités qui ont voté pour nos listes […]. » A cette occasion, le nouveau Président, membre du groupe Les Républicains, a également précisé qu’il se voulait « le garant de l’indépendance » de l’Association. Notamment, en faisant entendre « plus haut » la voix des maires. En effet, par essence, leur fonction est d’être « […] confrontés plus que quiconque au quotidien des Français. »

Un nouveau Président de l’Association des Maires de France pour un futur dialogue exigeant avec l’Elysée

A l’occasion de son premier discours, David Lisnard a précisé qu’il allait amorcer un dialogue avec l’Élysée. Celui-ci sera  « […] loyal mais exigeant, pour défendre la nécessité d’une grande loi de décentralisation au service des libertés locales et du principe de subsidiarité. » Cela, de façon à ce que les trois années à venir lui permettent de lutter contre les « tentatives centralisatrices ». Ainsi, David Lisnard fera en sorte que cette période soit utile. Et qu’elle permette de  « […] faire avancer la cause des communes qui sont l’échelon de la liberté, de la responsabilité et donc de l’efficacité. » Notamment, en donnant à l’AMF l’opportunité de participer activement au travail législatif.

Dans ce but, le nouveau Président a prévu que l’Association « […] participe à la fabrication des textes qui concernent les pouvoirs publics et l’organisation communale. » Plus particulièrement dans le domaine de la santé. Dans lequel David Lisnard souhaite que « […] les maires soient à nouveau Présidents des conseils d’administration des hôpitaux […]. »

Incarner le consensus des maires

En conclusion, le nouveau Président a insisté sur le fait que l’AMF se devait de « défendre les communes ». Cela, de façon à « incarner le consensus des maires ». Sans pour autant protéger des intérêts corporatistes, mais en veillant à préserver « l’efficacité des services publics ». Au final, le maire de Cannes a tenu à rappeler que sa position ne lui octroyait aucun statut particulier. Et qu’il restait d’abord « […] un habitant parmi les habitants ».