Un menu scolaire végétarien à Lyon a engendré une vive controverse.

Menu scolaire végétarien : une initiative vivement controversée à Lyon

19188

Menu scolaire végétarien : un menu sans viande qui fait débat

Pour la rentrée scolaire, la mairie écologiste de Lyon a décidé de mettre en place dans les cantines de la ville un menu scolaire végétarien. Cela, afin de pouvoir respecter un protocole sanitaire plus contraignant. Or, pour de nombreux élus de l’opposition, ce nouveau menu est perçu comme une manœuvre politique.

 

Un menu polémique

Un menu scolaire végétarien, mis en place dans les cantines lyonnaises, fait débat.

Un menu scolaire végétarien, mis en place dans les cantines lyonnaises, fait débat.

Alors qu’à Lyon les vacances d’hiver s’achèvent, l’apparition d’un menu scolaire végétarien dans les cantines a déclenché une polémique. En effet, pour les représentants de la droite locale, cette mesure constitue « […] un tour de force de la municipalité pour imposer son idéologie aux enfants lyonnais. » Notamment, pour Béatrice de Montille, conseillère municipale du 3e arrondissement de la ville. Qui voit derrière cette décision une accélération du programme de campagne de Grégory Doucet. Sur la même ligne, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, a twitté contre ce procédé. Qu’il considère comme une « […] insulte inacceptable aux agriculteurs et aux bouchers français ». En parallèle, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture, favorable aux menus comportant de la viande, a déclaré qu’il allait contester cette mesure scolaire auprès du préfet du Rhône.

L’obligation de gagner du temps

Officiellement, la mairie de Lyon a donc annoncé ce 18 février aux adjoints d’arrondissement son choix de servir un menu scolaire végétarien. De plus, celui-ci sera unique. Cela, dans le but de « […] servir plus rapidement les élèves et de fluidifier les repas. » De fait, cette décision se justifierait par la nouvelle obligation de distanciation physique. Voulue par le ministère de l’Education Nationale. Qui attend désormais à table une séparation de deux mètres entre chaque élève. Ce qui diminue considérablement l’espace disponible dans les cantines. Pour 29.000 élèves lyonnais. Ainsi, l’adjointe à l’Education, Stéphanie Léger, a expliqué que ce menu unique allait engendrer un net gain de temps. En évitant « […] la gestion de deux files et la préparation de barquettes multiples. » Par conséquent, l’offre habituelle de divers desserts et entrées disparaîtra également. Toujours pour gagner du temps.

Une mesure durable ?

Par la suite, dès l’année prochaine, la mairie écologiste souhaite proposer quotidiennement un menu scolaire végétarien. Cela, dans les 206 établissement lyonnais. Ce qui permettrait aux élèves de manger plus d’aliments bio et locaux. Cependant, cette alternative diététique n’exclura ni les oeufs, ni les poissons. Afin qu’aucun enfant ne se sente exclu. En attendant, ce choix d’un menu scolaire sans viande n’est prévu que jusqu’aux vacances de Pâques.