Masque de plongée Décathlon : une offre pour aider les soignants

11286

Masque de plongée Décathlon : une participation active aux hospitalisations

Depuis le 30 mars, Décathlon a annoncé qu’il n’était plus possible d’acheter son masque de plongée Easybreath. En effet, la société a décidé qu’elle allait désormais offrir tous ses modèles aux personnels soignants. Notamment, ceux qui travaillent dans les hôpitaux. Ce geste va aider à combler le manque actuel d’appareils respirateurs.

Un don de masque en faveur des soignants

Dorénavant, il n’est plus possible de commander un masque Easybreath en tant que particulier sur le site « decathlon.fr ». Cet arrêt fait suite à une décision de la direction de l’enseigne. De fait, celle-ci réserve à présent tout son stock disponible pour le donner aux personnels soignants. Principalement, ceux qui luttent contre l’épidémie de Covid-19. Pour cela, une adresse mail dédiée existe : easybreath.covid-fr@decathlon.com. Les professionnels de santé peuvent y effectuer des commandes. Ce mail spécifique ne concerne que les soignants.

Le masque de plongée Easybreath : Une découverte d’envergure européenne

Depuis le 25 mars, la marque Décathlon a indiqué qu’elle avait commencé à collaborer avec différents hôpitaux. Plus divers centres de recherches sanitaires. En France, mais également dans d’autres pays européens. Cela, afin de partager les plans et les informations techniques de son masque de plongée Easybreath. Entre autres, dans le but de le modifier. Pour qu’il soit ensuite adaptable à des appareils respirateurs. Ou encore pour protéger des soignants contre le Covid-19..

Une modification technique innovante 

Le masque de plongée Easybreath vendu par Décathlon a pour caractéristique d’offrir un système de respiration autonome. De fait, il se compose d’un tuba, lui-même relié à un habitacle clos. Ce dispositif permet à l’utilisateur de respirer sous l’eau. Mais sans devoir garder un embout en permanence dans la bouche. En Italie, après transformation, plusieurs de ces masques ont déjà servi en tant que respirateurs. Ce, avec succès. Pour pouvoir remplir cette fonction, ils sont juste reliés à des tubes externes. C’est l’entreprise Isinnova qui a réalisé cette innovation technique. Celle société a ensuite contacté Décathlon, pour pouvoir collaborer encore plus étroitement au niveau technique.

Une collaboration productive

Le masque de plongée Easybreath permet de mieux faire respirer des malades hospitalisés.

Le masque de plongée Easybreath permet de mieux faire respirer des malades hospitalisés.

Décathlon a tout de suite accepté de partager ses plans, faits en 3D. Divers échanges entre chercheurs ont permis de concevoir un composant supplémentaire. Cette nouvelle pièce a alors permis de relier le masque de plongée à un ventilateur. Essentiel, ce connecteur, baptisé Charlotte Valve, permet maintenant d’utiliser le masque de plongée Easybreath dans un contexte médical.

Une avancée brevetée

Désormais, le connecteur Charlotte Valve est protégé par un brevet. Cela, pour empêcher toute future spéculation sur son prix de vente. Depuis, différents hôpitaux belges se servent de cette modification du masque de plongée Easybreath. Là encore, cette innovation a permis d’aider des malades contaminés par le coronavirus. Grâce à ce masque, ils peuvent respirer sans intubation. Evidemment, cela a amélioré leurs conditions de traitement. Car ce système de prise en charge est nettement moins invasif. Cependant, à ce jour, aucune information officielle ne permet de considérer le masque de plongée Easybreath comme un outil efficace contre le Covid-19. En effet, il ne permet pas actuellement de se protéger contre une contamination éventuelle.




Laisser un commentaire