Maires agressés : en Seine-et-Marne, un incident de voisinage tourne mal

Maires agressés : en Seine-et-Marne, un incident de voisinage tourne mal

15002

Maires agressés : un édile blessé à Chalifert

 

Lundi dernier, Laurent Simon, l’édile de la commune de Chalifert, a rejoint la trop longue liste des maires agressés en France. Frappé à plusieurs reprises par un habitant, l’élu s’est fait casser une côte. Suite à cette agression, qui a été filmée, ce maire a porté plainte.

 

Une simple querelle de voisinage

Ce lundi, en fin de journée, dans la rue, une altercation entre le maire de Chalifert et l’un de ses habitants s’est finie par des coups. Ainsi, Laurent Simon, premier édile de cette commune, fait à son tour partie des maires agressés dans l’Hexagone. Par ailleurs, son assaillant a aussi tenté d’étrangler un conseiller municipal, Julien Théodore. Le lendemain matin, l’agresseur a été interpellé et placé en garde à vue au commissariat de Chessy. Avec amertume, Laurent Simon a déclaré « […] une côte cassée, ça peut mettre des semaines à se soigner. » Puis, résigné, il a ajouté « On vit une époque formidable. »

L’origine de cet incident était une simple querelle de voisinage. En fait, l’administré violent refusait catégoriquement que ses voisins se garent devant chez lui. Au point que l’homme avait fait déposer de gros rochers, pour empêcher tout stationnement. Ensuite, cet administré a jugé que son maire était responsable de ses problèmes.

Une tendance alarmante

De plus en plus de maires agressés sont à déplorer en France.

De plus en plus, le phénomène des maires agressés est à déplorer en France.

En 2020, on a dénombré dans le pays plus de 230 agressions contre des élus. Soit, en seulement six mois, une hausse de près de 15 % par rapport à l’année dernière. Aujourd’hui, cette montée en puissance des incidents violents laisse souvent les maires agressés totalement démunis. Face à ce phénomène de société, on comprend que certains songent à abandonner leur écharpe tricolore.