Les lunettes plus chères deviendront une néceessité pour certains l'année prochaine.

Lunettes plus chères : une hausse interviendra dès 2020

7136

:

Lunettes plus chères : des prix plus élevés à prévoir

En théorie, la réforme de la loi 100 % Santé doit réduire le reste à charge pour certains soins optiques. Cependant, dès l’année prochaine, ce dispositif aura pour conséquence de faire payer les lunettes plus chères. En effet, il devrait augmenter de 50 % le prix de la plupart des montures du marché.

Application de la loi 100 % Santé

L’une des promesses sociales fortes du Gouvernement s’adresse à tous les Français bénéficiant d’une assurance complémentaire santé. Elle doit leur permettre d’accéder à certains soins, mais sans payer de reste à charge. Cela concerne les soins dentaires, d’optique et auditifs. Or, la mise en place de la loi 100 % Santé devrait coûter environ un milliard d’euros aux finances publiques. Sur ce montant, l’Assurance maladie devrait en financer les trois quarts. Le quart restant étant couvert par les mutuelles. L’application de cette loi doit s’étaler sur trois ans, de 2019 à 2021. Mais cela va entraîner des lunettes plus chères en 2020.

Une nouvelle offre sur les lunettes

Après avoir commencé cette année avec les soins auditifs, dès l’année prochaine, ce nouveau dispositif sera appliqué aux lunettes. Ainsi, tous ceux qui voudront accéder à des lunettes sans rien payer devront se contenter du choix contenu dans le panier dit « de classe A ». Celui-ci porte aussi le nom de panier « 100 % Santé ». Dans ce choix, le prix d’un verre unifocal variera entre 95 € et 265 €. Le tarif pour un verre progressif entre 180 et 370 €. Normalement, la qualité des produits qui seront proposés est très satisfaisante. Ainsi, les usagers pourront profiter à ces prix de verres adaptés à tous les trouble visuels. De plus, ces verres seront aussi traités anti-rayures, amincis et anti-reflets. Au total, on pourra choisir entre 17 modèles de montures adultes. Plus 10 modèles pour les enfants. Cependant, ils n’existeront tous qu’en deux couleurs.

Des cas exclus du dispositif

Malheureusement, pour ceux qui préféreront choisir des montures dites « de classe B », donc à prix libres et d’une marque de leur choix, la monture deviendra plus chère. En effet, le plafond de remboursement accordé par les complémentaires santé passera à 100 €, contre 150 € actuellement. Ainsi, le reste à charge augmentera. Donc, les lunettes plus chères seront au rendez-vous.

Une gamme plus restreinte de verres

En 2020, des lunettes plus chères seront imposées à certaines professions.

En 2020, des lunettes plus chères seront imposées à certaines professions.

En dehors de ce remboursement plus faible des montures, en 2020, certains assurés cesseront aussi de bénéficier de certains traitements pour leurs verres. Ces derniers seront automatiquement assimilés à des traitements “de luxe”. Pourtant, dans de nombreux cas, traiter des verres de façon adaptée est une nécessité professionnelle, pas une coquetterie. Cela, afin de profiter d’une bonne qualité de vue, malgré certaines conditions de travail spécifiques, plus exigeantes. Notamment dans des environnements très poussiéreux. Comme ceux du BTP, de la menuiserie ou du ménage.

Certaines professions pénalisées

De fait, dans ces professions, les assurés ne pourront plus bénéficier de traitements anti-salissures sans payer de supplément. De même, pour les utilisateurs à hautes doses d’écrans informatiques, les filtres anti-lumière bleue seront facturés. Or, ces traitements ne concernent absolument pas le domaine du luxe. Ce sont simplement des nécessités, dictées par certaines spécificités professionnelles. Celles-ci n’étant pas prévues, cela rendra certaines lunettes plus chères.




Laisser un commentaire