Pour créer sa Ligne ferroviaire à Grande Vitesse, Toulouse obtient le soutien de l’Etat.

Ligne ferroviaire à Grande Vitesse : Toulouse obtient le soutien de l’Etat

20469

Finalement, Toulouse va enfin obtenir sa Ligne ferroviaire à Grande Vitesse ! Pour preuve, ce mardi, le Premier ministre Jean Castex a informé par un courrier officiel les deux élus Carole Delga et Jean-Luc Moudenc que le Gouvernement donnait son feu vert à ce projet.

Un engagement clair de l’Etat

Pour créer sa Ligne ferroviaire à Grande Vitesse, Toulouse a enfin obtenu un soutien financier de l’Etat.

Pour créer sa Ligne ferroviaire à Grande Vitesse, Toulouse a enfin obtenu un soutien financier de l’Etat.

Dans sa récente lettre officielle, Jean Castex a donc confirmé que l’Etat allait consacrer à cette réalisation majeure un budget de 4,1 milliards d’euros. Cela, afin de créer une nouvelle Ligne ferroviaire à Grande Vitesse Bordeaux-Toulouse. De quoi apaiser la colère des deux élus, qui s’étaient exprimés dans une pétition il y a seulement trois jours. Très attendue, cette nouvelle ligne permettra aux Toulousains de se rendre dans d’autres métropoles beaucoup plus rapidement. Ainsi, Paris ne sera plus qu’à environ trois heures de trajet de la Ville Rose.

La fin d’une polémique

Cette avancée va donc mettre un terme à une longue polémique, qui dure déjà depuis une trentaine d’années. Concrètement, ce budget sera fourni à la fois par l’Etat et les collectivités locales. Pour cela, une Société de Projet (SPV) sera constituée. Celle-ci réunira les régions de Nouvelle-Aquitaine et de l’Occitanie, ainsi que les métropoles de Toulouse et de Bordeaux. Dans ce but, les accords nécessaires devraient se finaliser dès la fin de cet été. Ce qui devrait permettre de lancer les premiers travaux relativement rapidement. En pratique, dès l’année 2024. Ensuite, la mise en service effective de cette Ligne ferroviaire à Grande Vitesse devrait commencer en 2030.

Les retombées économiques positives  de la ligne ferroviaire à Grande Vitesse à Toulouse

Pour de nombreux élus locaux, ce feu vert du Gouvernement est incontestablement une très bonne nouvelle. Dont les retombées économiques positives seront sans doute nombreuses. En terme de budget, cette Ligne ferroviaire à Grande Vitesse nécessitera une enveloppe de sept milliards d’euros. Pour assurer un trajet d’environ 200 kilomètres. Cette nouvelle ligne constituera un progrès évident pour Toulouse, qui était la dernière capitale régionale à ne pas bénéficier d’une liaison directe, grâce à un Train à Grande Vitesse. Ainsi, cette ligne fera gagner une heure de trajet aux Toulousains qui souhaiteront se rendre dans la Capitale. Par ailleurs, ce gain de temps entraînera également d’autres améliorations dans les transports locaux. Notamment, la création d’un RER dans la Ville Rose. De plus, un autre projet de Ligne ferroviaire à Grande Vitesse devrait aussi voir le jour. Cette fois, entre Montpellier et Perpignan.

Une décision porteuse d’autres réalisations

Comme on le voit, cette nouvelle liaison Bordeaux-Toulouse servira sans doute à stimuler d’autres réalisations dans les transports en Occitanie. Pour la plus grande satisfaction de Carole Delga, sa Présidente de région. Faisant suite à cette décision gouvernementale, une enquête publique commencera avant la fin de 2021. Cela, afin d’établir une déclaration d’utilité publique dès l’année prochaine.