le port du vivier cherrueix poumon economique de la baie du mont saint michel

Le port du Vivier-Cherrueix, poumon économique de la baie du Mont-Saint-Michel

26286

Le port du Vivier-Cherrueix est un réel atout économique pour les régions du sud, car il possède un certain nombre d’avantages qu’il est impossible de trouver ailleurs. Avec une bonne situation géographique, il est considéré comme un point stratégique à la fois d’un point de vue économique et écologique.

Découvrez dans cet article les différents avantages qu’il est susceptible d’apporter.

Port du Vivier-Cherrueix, avantage économique et écologique

Le port du Vivier-Cherrueix, poumon économique de la baie du Mont-Saint-Michel, représente jusqu’à présent le plus grand complexe conchylicole en Europe.

Le port du Vivier-Cherrueix

Port vivier cherruix

Il s’agit en effet là de son plus gros atout, car environ une bonne soixantaine d’entreprises y ont trouvé refuge et elles ne proposent pas moins de 300 emplois qualifiés comme étant directs. Ce n’est sans compter sur les emplois indirects générés chaque année.

De plus, il est à noter que le port du Vivier-Cherrueix est bien placé. Il se trouve en effet dans un endroit stratégique, car il se situe dans un parc naturel où la vie sauvage et les activités professionnelles peuvent se mêler sans problème.

Le port du Vivier-Cherrueix

Myticulture port vivier cherrueix

Bien sûr, la conchyliculture n’a jamais cessé de se développer et de s’adapter à son environnement. C’est d’ailleurs ce qui a permis à ce lieu mystique de garder toute son authenticité et de faire vivre la baie du Mont-Saint-Michel d’un point de vue économique.

Il est d’ailleurs à noter que cette baie est inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, car elle préserve parfaitement la vie sauvage des espèces tout en donnant la possibilité à plusieurs professions d’exister.

La mytiliculture, un atout pour le port du Vivier-Cherrueix

La mytilicultureCe qui permet au port du Vivier-Cherrueix de se démarquer des autres et d’être un poumon économique pour la baie du Mont-Saint-Michel, c’est sans l’ombre d’un doute la mytiliculture.

Cette pratique apporte énormément de bien à la région, et ce, depuis sa découverte en 1954 dans la baie du Mont-Saint-Michel.

Ce qui la rend aussi spéciale, ce sont plusieurs caractéristiques telles que :

  • Des moules de qualité appréciée ;
  • Une appellation protégée ;
  • De vastes étendues ;
  • Un marnage avantageux, etc.

C’est grâce à tout cela que le port du Vivier-Cherrueix est un atout économique pour sa région.



Avatar photo

Née le 16 Janvier 1982, Laurence Laporte fait ses études à l'Institut d'études politiques puis au Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris, elle exerce son métier dans divers journaux à gros tirage, puis en, en 2019 elle devient éditorialiste au "Bulletin des Communes" et se consacre entièrement à l'écriture.