Le Plan Rétrofit

Le Plan Rétrofit : la France en route vers une mobilité décarbonée

632

Le Plan Rétrofit, une solution durable

Le Plan RétrofitLe Plan Rétrofit consiste à remplacer le moteur thermique d’un véhicule par un moteur électrique ou hydrogène, offrant une seconde vie aux véhicules tout en les rendant non polluants et silencieux. Cette technologie contribue à l’économie circulaire, réduit les émissions sonores et génère des économies de carburant et de maintenance.

Les avantages de ce Plan visant à décarboner les transports

Le Plan apporte des aides financières simplifiées et renforcées pour les particuliers et les professionnels, favorise la création de milliers d’emplois en France et encourage l’expansion d’une filière industrielle vertueuse.

Des aides à l’achat accessibles à tous

Le plan prévoit des aides nationales variant de 3 500 à 10 000 euros, ainsi que des surprimes ZFE-m et des aides régionales ou métropolitaines pouvant aller jusqu’à 15 000 euros. Pour les ménages les moins aisés, un prêt à taux zéro est également proposé.

Soutien à l’industrialisation et à la R&D

Les aides au développement de l’offre permettront d’accélérer le déploiement des solutions techniques et industrielles sur le territoire, la création d’usines de composants, le développement du rétrofit hydrogène, la formation des installateurs et la constitution de flottes de véhicules rétrofités.

Le Plan Rétrofit. Vers un cadre européen commun

Le Plan RétrofitL’harmonisation des réglementations européennes autour du rétrofit permettra de massifier la production des composants et de rendre les prix plus compétitifs pour les consommateurs. Elle contribuera également à une industrialisation décarbonée et pérenne, en phase avec les objectifs de verdissement.

Ce Plan est une étape majeure dans la transition vers une mobilité décarbonée en France. Grâce à des aides financières incitatives et un soutien à l’industrialisation, ce plan ouvre la voie à une nouvelle filière industrielle vertueuse et contribue à l’atteinte des objectifs climatiques du pays.



Avatar photo

Jean Jacques Alvo, né le 16 mars 1968, est un diplômé renommé de l'Institut d'études politiques de Paris. C'est après un séjour formateur de 2 ans aux États-Unis qu'il choisit d'emprunter le chemin du journalisme. Il fait ses premières armes dans la presse écrite, avant d'occuper une position clé dans le monde du journalisme en 2001. À cette date, il prend les rênes de la rédaction du Bulletin des communes. Sous sa direction, il réoriente la ligne éditoriale du bulletin pour cibler davantage les élus et les citoyens des collectivités locales et territoriales.