Initiative charentaise : « No Gasp ! » une enseigne contre le gaspillage

10063

Initiative charentaise : une philosophie anti-gâchis

A Champniers, dans le département de la Charente, un nouveau magasin d’alimentation propose depuis peu à sa clientèle des produits jugés invendables par la grande distribution. Une initiative charentaise, basée sur un concept qui favorise délibérément l’économie circulaire.

Une démarche volontaire

Dans la zone des Montagnes, à Champniers, près d’Angoulême, une initiative charentaise originale a fait naître un nouveau magasin. Baptisé « No GASP ! », expression anglaise qui signifie « Pas de gaspillage ! », il vient à peine d’ouvrir. Ce magasin défend une nouvelle approche du commerce alimentaire. En effet, cette enseigne a décidé de ne vendre que des produits dont la limite de consommation était presque atteinte. Ou dont l’emballage avait récemment changé, en raison d’une nouvelle orientation commerciale prise par une marque. Ou encore, des denrées dont la date de péremption était proche. De plus, ce petit supermarché vend également des fruits frais et des légumes dits « moches ». Par exemple, des pommes de terre trop grosses, ou des poireaux trop petits. Ou des fruits dont la forme est étrange, voire disgracieuse. Bref, des produits tous fait consommables, mais ayant un aspect inhabituel. Ce qui les disqualifie par rapport aux critères très stricts de la grande distribution traditionnelle.

Des prix très attractifs

"No Gasp !" est une initiative charentaise qui vise à limiter les tonnes d'aliments jetées en France chaque année.

“No Gasp !” est une initiative charentaise qui vise à limiter les tonnes d’aliments jetées en France chaque année.

L’avantage pour les consommateurs, c’est que ces produits jugés moins tentants sont aussi vendus nettement moins chers. Une caractéristique décisive, qui fait que depuis son ouverture, ce magasin « No GASP ! » ne désemplit pas ! Créée par Cédric Sansouh, issu lui-même de la grande distribution traditionnelle, cette enseigne a volontairement été installée en province, loin des contraintes élitistes de la vie parisienne. Ainsi, cette initiative charentaise a rapidement trouvé ses marques.

Une initiative charentaise citoyenne

A son échelle, ce nouveau magasin va modestement contribuer à ne pas amplifier le gâchis alimentaire de sa région. En effet, il faut rappeler qu’en France, 10 millions de tonnes d’aliments sont jetées chaque année. Ce qui représente, par an et par citoyen, une moyenne de 30 kilos de nourriture perdue. Un phénomène regrettable, mais que l’on peut limiter. Avec simplement un peu de réflexion et une bonne dose de volonté.




Laisser un commentaire